Parc national de Talassemtane

 Le parc national de Talassemtane a été créé en octobre 2004. Il est situé dans la portion orientale de la Dorsale calcaire du Rif. Il englobe sur une superficie de 58.950 ha, un territoire très original qui s’individualise par sa biodiversité et ses paysages remarquables.

 

Avec son relief très accidenté caractérisant les montagnes rifaines, le Parc National de Talassemtane offre des paysages naturels de grande valeur patrimoniale à l’échelle de la méditerranée. Il englobe des vallées profondes et encaissées, creusées par les oueds à caractère torrentiel, des gorges aux falaises impressionnantes et des grottes abondantes.

Le parc recèle les seules sapinières marocaines, derniers témoins d’un écosystème unique sur le plan mondial et aujourd’hui en grand danger. On y trouve aussi plus de 239 espèces végétales dont un grand nombre d’endémiques comme le cèdre de l’Atlas et le pin noir.

Les ressources culturelles, conjuguées aux potentialités naturelles, offrent au Parc National de Talassemtane un potentiel écotouristique d’importance nationale et méditerranéenne. Il fait officiellement partie de la Réserve de Biosphère Transcontinentale de la Méditerranée (Maroc – Espagne).

Talassemtane héberge également une quarantaine de mammifères dont les plus remarquables sont le Singe magot et la Loutre. Plus de 100 espèces d’oiseaux, dont certains rapaces rares (Aigle royal et Gypaète barbu), s’observent au niveau du site. Les reptiles et les amphibiens y sont également représentés par une trentaine d’espèces.

Le parc constitue un refuge pour plus de 37 espèces de mammifères dont la plus connue est le singe magot qui s’abrite dans les grottes. Plus de 117 espèces d’oiseaux y ont été dénombrées, dont les plus spectaculaires sont le gypaète barbu et l’aigle royal.

Sources: HCEFLCD
Ecologie.ma vous est offert par Maroc Ecologie: votre référence pour les formations, communications et conseils dans les domaines de l'Environnement eu du Patrimoine Naturel.

Voir aussi

RBIM

RBIM: première conférence maroco-espagnole

A Chefchaouen s’est déroulée hier 24 juin la première conférence maroco-espagnole sur la réserve de …

pathfinder

Prix Pathfinder: appel à projets innovants en financement de la Conservation

Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), l’Union internationale pour la conservation de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.