Nador: renforcement de capacité en gestion intégrée des zones côtières

Le Fonds mondial pour la nature-Afrique du Nord (WWF-NA) et l’Association des enseignants des Sciences de la vie et de la terre (AESVT) ont organisé, les 18 et 19 février, un atelier de renforcement de capacité dans la ville de Nador.

 

L’atelier organisé par WWF et l’AESVT dans le cadre de la mise en œuvre du projet pilote «intégration effective de l’approche gestion intégrée des zones côtières (GIZC) dans les pays de l’Afrique du Nord», a été une occasion pour les participants, dont des associations, des communes et des établissements publics, de partager les expériences en la matière et d’élaborer une approche intégrée de gestion de ces zones vulnérables.

Hamadi Gharbi, coordinateur du projet pilote a déclaré que l’objectif de l’événement etait de renforcer les échanges entres les acteurs publics et privés concernés par la gestion de ces zones, ajoutant que Nador a été choisie aux côtés de deux autres régions en Algérie et en Tunisie, invitées à intégrer une approche GIZG dans leurs activités de développement.

‘Le projet, lancé en février 2016, a permis jusqu’à présent la réalisation de manuels GIZG pour les trois régions, l’élaboration de cinq études dont deux identifiants les acteurs potentiels du projet et l’analyse des stratégies sectorielles liées à la gestion des zones côtières, a souligné M. Hamadi, faisant état également de la création d’un réseau maghrébin de développement du littoral, constitué de neuf membres dont deux associations marocaines.’

Gestion intégrée : ‘Mode de gestion de certaines activités qui intègre, dès la phase de conception, l’ensemble des facteurs écologiques, économiques et sociaux qui leur sont liés. En évaluant l’ensemble de ses conséquences sur un milieu donné, il apparaît que la gestion intégrée contribue à économiser temps, espace et moyens de production et à diminuer les pertes en matière d’énergies et de ressources naturelles.’
Maroc Écologie

GRATUIT
VOIR