2nde Global Conference de Rabat: Interview avec Jérome Beilin

Jérôme Beilin est Directeur des Programmes aux Ateliers de la Terre. En concertation avec le comité scientifique des Ateliers de la Terre, il a participé à la définition des thématiques du programme de cette 2nde Global Conference de Rabat et à l’identification des intervenants de ce forum. Interview:

photo-jc3a9rc3b4me
Jérôme Beilin

Comment peut-on présenter la globale conférence dans le monde et au Maroc ?

La Global Conference – Forum International pour un développement durable est une conférence internationale qui réunit annuellement les décideurs engagés pour un  développement durable.

Devenue en quelques années un rendez-vous international incontournable en France et en Europe, la Global Conference rassemble chaque année pendant trois jours près de 2000 personnalités de plus de 100 pays, impliqués dans le changement pour une société durable.

Institutions internationales, chefs d’entreprises, représentants gouvernementaux, ONG, pouvoirs publics, intellectuels, chercheurs, experts, artistes, journalistes et responsables de la société civile, se réunissent pour réfléchir ensemble aux solutions permettant de construire un modèle de développement plus responsable, plus respectueux de l’homme et de l’environnement.

Dans une atmosphère conviviale et unique, les « Planetworkers » se retrouvent chaque année pour échanger et mutualiser leurs bonnes pratiques, pour proposer des initiatives innovantes et participer au changement et à la transformation de nos sociétés.

Huit éditions de la Global Conference ont eu lieu à ce jour en France. La dernière en date, la 8ème Edition, placée sous le Haut-Patronage de Monsieur François Hollande, Président de la République Française, et soutenue par la Commission Européenne, s’est tenue du 3 au 5 Juin dernier au siège de l’UNESCO à Paris autour du thème « Réussir la Transition ».

Dans le cadre de la Global Conference de Rabat, les Ateliers de la Terre ont pour ambition de nourrir la réflexion autour du développement durable dans l’espace africain et au Maroc en particulier. Déclinaison géographique de la Global Conference, l’édition Marocaine a une identité qui lui est propre, mais conserve l’approche transdisciplinaire et multi-acteurs qui a fait le succès des Ateliers de la Terre. Elle permet d’aborder les enjeux et les défis spécifiques au Maroc et à sa région en termes de développement durable.

La Global Conference de Rabat est un espace de dialogue et d’échange ouvert à tous et réunissant les décideurs marocains, africains et étrangers impliqués pour le changement vers un mode de développement plus respectueux de l’homme et de l’environnement.

Quel est la vision « Marocaine » à long terme du forum?

La Global Conference de Rabat se veut profondément marocaine et a pour ambition de devenir un événement référent sur le long terme autour du développement durable au Maroc et en Afrique.

Il ne s’agit pas de dupliquer ou de calquer le modèle de la Global Conference pour l’appliquer sans discernement au Maroc, mais bien de conserver une approche et une méthodologie qui ont fait le succès des Ateliers de la Terre, tout en les adaptant aux spécificités du contexte et des enjeux marocains et africains.

Nous considérons aux Ateliers de la Terre que le Maroc peut jouer un rôle de leader dans la mise en œuvre du développement durable en Afrique. Le pays doit faire face à de grands enjeux mais possède également de nombreux atouts pour devenir un acteur reconnu de l’économie verte dans le monde, notamment grâce à son immense potentiel dans le domaine des énergies renouvelables.

En organisant cette conférence au Maroc, nous souhaitons offrir un espace de dialogue, de partage de bonnes pratiques et d’échanges de solutions innovantes entre acteurs divers, et montrer que le développement durable et l’économie verte représentent de véritables opportunités pour une croissance saine, pour l’emploi et pour l’innovation au Maroc et dans le monde.

Quel est le bilan à retenir et l’impact constaté, de la première édition round Rabat ?

Le bilan de la Première édition de la Global Conference de Rabat a été très satisfaisant. Nous avons reçu en mai 2012 plus de 450 participants sur les deux jours et plus de 50 intervenants de haut-niveau, originaires de près de 15 nationalités.

La diversité des acteurs présents pendant la Conférence (dirigeants d’entreprises, responsables associatifs, représentants ministériels, journalistes, chercheurs, intellectuels…) montre que la population marocaine accorde un grand intérêt aux thématiques liées au développement durable.

Cette forte participation pour une première décision nous a convaincu qu’il existe au Maroc une vraie soif de savoir et de connaissances sur des sujets aussi divers que la croissance verte, le tourisme durable, les énergies renouvelables, les nouvelles formes de mobilité, ou encore la gestion des déchets. Il existe également une réelle envie de dialoguer et de débattre sur ces sujets de manière constructive, pour trouver ensemble et partager de nouvelles solutions. Nous souhaitons contribuer à l’émergence de ce dialogue.

La 1ère Global Conference de Rabat a eu un impact certain, illustré par la présence de plusieurs ministres et chefs de grandes entreprises, mais aussi par la présence de nombreux médias ayant offert une importante visibilité à l’évènement dans la presse.

Pourquoi le choix de la ville de rabat ?

Nous avons choisi d’installer l’édition marocaine de la Global Conference à Rabat car au-delà d’être la capitale du pays, il s’agit d’une des premières villes vertes au Maroc et en Afrique.

Pour préserver l’environnement, les pouvoirs publics ont opté pour une gestion écologique de la ville avec entre autres un  arrosage des espaces verts au goutte à goutte, la mise en place de panneaux solaires sur les bâtiments publics, l’aménagement de pistes cyclables…Première ville marocaine à être dotée d’un tramway,  Rabat s’ouvre sur la vallée du Bouregreg en pleine réhabilitation et constitue un véritable laboratoire du développement durable.

Centre de la vie politique et diplomatique du Maroc, Rabat est aussi le cœur de la vie culturelle et intellectuelle du pays avec ses universités, ses nombreux musées et sa bibliothèque nationale dotée de plus de 300 000 ouvrages. Elle possède un très riche patrimoine historique et architectural.

En tant que ville verte reconnue internationalement, Rabat est donc le lieu idéal pour rassembler les décideurs marocains et étrangers dans le cadre de cette deuxième édition de la Global Conference sur le continent africain.

Qui sont les nouveaux  pays  membres de la globale conférence ?

Le programme n’est pas encore finalisé mais nous pouvons d’ores et déjà affirmer qu’il y aura plusieurs intervenants originaires de pays qui n’étaient pas encore impliqués dans la conférence de Rabat. Nous pensons notamment à certaines personnalités originaires du Bénin, du Cameroun, du Sénégal ou encore du Gabon.

Quel programme est prévu pour la deuxième édition ?

Le programme de cette seconde édition est organisé en deux parties: une première après-midi consacrée à une rencontre et à un dialogue entre étudiants et entrepreneurs engagés pour le développement durable, qui permettra aux étudiants de prendre la parole et d’échanger avec des personnalités aux parcours remarquables.

Puis, le deuxième jour, quatre séances plénières seront organisées, permettant d’aborder cette année plusieurs sujets majeurs pour la mise en œuvre d’un mode de développement plus responsable en Afrique et partout ailleurs : l’essor des villes intelligentes, le développement des énergies renouvelables, la question de la sécurité en eau ou encore l’élaboration de nouveaux modèles agricoles pour permettre à la fois d’atteindre la sécurité alimentaire et favoriser la préservation des écosystèmes.

Ecologie.ma vous est offert par Maroc Ecologie: votre référence pour les formations, communications et conseils dans les domaines de l'Environnement eu du Patrimoine Naturel.

Voir aussi

Deuxième réunion du comité de pilotage de la SNDD

Le comité de pilotage de la Stratégie nationale de développement durable (SNDD) a tenu sa …

douanes

Rabat: journée nationale du patrimoine géologique du Maroc

Des experts en géologie, des universitaires et des personnalités du monde associatif ont appelé, ce …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.