BMAC: les anges gardiens des magots

 

Barbary Macaque Awarness and Conservation (BMAC)  est un projet de conservation interdisciplinaire qui porte sur le macaque de Barbarie (Macaca sylvanus) en tant que l’une des espèces phares des trésors menacés de la flore, faune et champignons des écosystèmes du nord du Maroc.

 

Le projet est axé sur la collecte de données scientifiques ainsi que sur la sensibilisation à propos des macaques, tout en développant simultanément des programmes qui profitent aux populations locales et à leurs animaux domestiques.

bm

L’objectif global de ce projet est de préserver l’avenir du macaque de Barbarie, de son habitat, et des moyens de subsistance de ses communautés locales.

Les partenaires locaux du projet sont le Haut Commissariat des Eaux et Forêts et de la Lutte Contre â la Désertification – Rabat et Tétouan –  ainsi que l’ Université Abdelmaleck Essaâdi, Tétouan (Faculté des sciences)

BMAC a un programme très actif d’éducation et de sensibilisation qui est en train de changer dans le bon sens le comportement des populations locales à l’égard des macaques.

Le projet a conçu un programme de formation spécifique pour les enfants de la région afin de les informer sur le monde naturel riche et diversifié dans lequel ils vivent et de mettre ainsi les macaques dans leur contexte. Le programme d’éducation BMAC est délivré aux élèves dans les écoles dans les villages autour de la forêt de Jbel Bouhachem et Kelti, deux zones très proches de macaque habitat. Les groupes plus âgés sont présentés avec l’information écologique de base afin que les enfants puissent commencer à comprendre l’importance de leur environnement dans leur vie quotidienne. Avec cette connaissance, ils commencent à mieux comprendre les macaques de Barbarie et comment ils vivent. Pour développer davantage ce qu’ils ont appris dans chaque leçon, les éducateurs du programme utilisent des jeux éducatifs ou d’activités utilisant des matériaux recyclés recueillies auprès autour de leur village (et lavé!) Afin qu’ils acquièrent un aperçu de la fragilité de leur environnement et qu’ils apprennent à recycler plutôt que jeter les choses de telle sorte que leurs villages ne soient pas pollués de sacs en plastique, et en déchets en tout genre.

Les échanges avec les bergers ont révélé qu’ils ne valorisent pas les macaques.

Cependant, les militants de BMAC sont arrivés a force de passion et de patience à construire une confiance avec ce groupe. Depuis leurs réflexions sur les macaques ont commencé à changer et maintenant ils ont acquit le réflexe de contacter les membres du projet quand ils voient quelque chose d’inhabituel concernant les macaques. Le changement d’attitude et même plus significatif puisque les hommes et les jeunes garçons de cinq villages ont volontairement cessé de persécuter les macaques. Certaines maintenant prennent moins de chiens de protection dans la forêt afin qu’ils puissent mieux les contrôler s’ils commencent à harceler les macaques. Mieux encore, les bergers qui jouent un rôle clé dans la stratégie des Macaque de Barbarie stratégie passent très régulièrement dans la forêt pour savoir où les groupes de macaques se sont déplacé pour ensuite en informer les travailleurs de BMAC. D’ailleurs Siân Waters, la directrice du projet utilise les rapports et les connaissances des bergers écologique local (CEL) pour tracer emplacements de groupe dans la région. Cette méthode est très efficace et bientôt la même technique de Transfert de localisations sera utilisées dans la région du massif calcaire où macaques n’ont pas encore été étudiés d’une manière suffisante.

Les jeunes hommes et les garçons sont un groupe sur lequel BMCAC se concentre d’un façon particulière car ils ont le plus grand impact sur les macaques dans la forêt à la fois par leur comportements direct ainsi que celui de leurs chiens. Pour atteindre plus de jeunes hommes et les garçons, le projet a créée le tournoi BMCAC de football en 2010. Ce tournoi a commencé avec seulement quatre équipes et s’est élargi à 16 équipes en 2011 avec quatre venant de l’autre zone de distribution des macaques : près de Jbel Kelti. Ce tournoi est devenu très disputé entre les villages et a au moins quatre semaines avant les matches de qualifications à la finale. Pendant les éliminatoires, le public sont conviés à une courte discussion informative sur le macaque de Barbarie. Comme avec tout le travail Éducation, BMAC jouit de l’appui considérable des autorités éducatives Tétouan, des directeurs d’écoles et des enseignants des écoles locales dont beaucoup abandonnent leurs dimanches pour soutenir leurs équipes villageoises.

BMAC travaille avec un certain nombre d’ONG dans la lutte contre la capture de bébés macaques de Barbarie pour le commerce des animaux illégale qui a décimé la population dans les montagnes de l’Atlas. Le projet a participé à l’élaboration de  » L’Odyssée du Macaque Muna « , un récit fictif de ce qui arrive à un macaque bébé capturés dans la nature et vendus comme animal de compagnie. L’histoire est en quatre langues et peut être téléchargé ici . Il a été distribué avec une brochure d’information au cours de la campagne de Détroit contre le commerce illégal chez le macaque de Barbarie. Cliquez ici pour la couverture médiatique de la campagne espagnole. BMAC utilise déjà l’histoire comme outil dans ses leçons aux écoliers du village. D’ailleurs les enfants y sont très attentifs.

barb

Que pouvez-vous faire?

Un de vos amis dit qu’il veut un singe pour animal de compagnie? dites lui comment les singes sont inadaptées comme animaux de compagnie et combien ils souffrent. Aussi rappelez que comme le macaque Muna il vivra peut être jusqu’à environ 25 ans – beaucoup plus longtemps qu’un chien ou un chat et demandez-leur s’ils veulent vraiment être responsables d’un animal qui vit si longtemps.

NE JAMAIS accepter de photo prise avec un animal sauvage quand vous êtes en vacances. (jemaa lefna, ozoud..) Ils ont été capturés à l’état sauvage et conservé dans des conditions horribles quand ils ne travaillent pas. Ils devront également parfois être drogué et leur leurs dents et / ou les griffes leur ont été enlevé. En 2012, BMCRif, avec d’autres ONG, fera à nouveau des actions de sensibilisation dans le nord du Maroc et le sud de l’Espagne contre la tenue des primates comme animaux de compagnie.

Si vous souhaitez vous porter volontaire pour aider :

contact : info@barbarymacaque.org.

Cet article est une traduction de contenus du site d’origine de BMCRif
Pour consulter le site officile de BMCRif: http://barbarymacaque.org/
Ecologie.ma vous est offert par Maroc Ecologie: votre référence pour les formations, communications et conseils dans les domaines de l'Environnement eu du Patrimoine Naturel.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.