Casablanca-Settat: plantation de 50.000 arbres dans les écoles

 

L’adhésion des établissements scolaires à la protection de l’environnement dans la région Casablanca-Settat va se renforcer à travers une opération pionnière de plantation de 50.000 arbres au sein de ces établissements à l’horizon 2017.

 

20130817_105516

 

Cette opération de plantation, qui va de pair avec le projet initié par le ministère de tutelle depuis plusieurs années sous le signe “un arbre pour chaque élève”, va renforcer la prise de conscience à l’égard des dangers des changements climatiques.

Initiée par l’Académie régionale de l’éducation et la formation de la région Casablanca-Settat, cette opération qui intervient à la veille de la tenue au Maroc de la conférence COP22, permettra aux élèves de mieux cerner la problématique des changements climatiques.

Selon l’académie, cette opération, lancée en partenariat avec le Haut-Commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre désertification, consiste à ce que chaque élève prenne soin de l’arbre qu’il plante et suive son évolution tout au long de son parcours scolaire, l’objectif étant de renforcer la prise de conscience quant à la nécessité de la protection des forêts et de la diversité biologique et de développer des gestes écolos.

L’opération “un arbre pour chaque élève”, dont la réalisation se déroule par étapes, a démarré, au niveau de la région, en mars dernier à l’école primaire Tarek Ibn Zayad à Mediouna.

Selon la même source, cette opération, qui vise la plantation de 50.000 arbres dans les établissements scolaires de la région à l’horizon mars 2017, vient s’ajouter à la plantation de 80.000 arbres dans les écoles depuis le lancement de ce projet par le ministère en 2008.

Cette opération, qui ambitionne de sensibiliser les écoliers et leurs familles aux dangers des changements climatiques, se déroule, au niveau de la région, en deux étapes.

La première étape a démarré en mars dernier à Casablanca et Mohammedia, tandis que la deuxième va s’étendre de septembre 2016 à mars 2017 pour englober les différentes provinces et préfectures de la région.

En dépit de l’existence de certains espaces verts historiques à Casablanca, tels que le Parc de la Ligue arabe, le Parc Isesco (Ex jardin Murdoch) ou celui de l’Hermitage, la superficie totale des espaces verts (près de 5m2/habitant) demeure bien en deçà des recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (20m2/habitant), souligne l’académie.

Cette action s’inscrit également dans le cadre des politiques et stratégies sectorielles en matière de protection de l’environnement et de développement durable.

L’opération “un arbre pour chaque élève” vient aussi s’ajouter aux efforts déployés par l’ensemble des intervenants, dont les élus et la société civile, et qui visent à multiplier les espaces verts dans la région.

Maroc Écologie

GRATUIT
VOIR