Cédraie: silence, on coupe!

 

Chaque nuit, depuis plusieurs jours déjà, le rythme et les nombres d’abattages clandestins de cèdres centenaires se sont multipliés.

L’impunité dans laquelle se font ces abattages a grandi. Les forestiers les plus courageux et les plus déterminés quant à eux, réfléchissent à deux fois avant de « s’interposer » pour essayer d’arrêter l’hémorragie.

Ces agents qui sont armés sans permissions de port d’armes, qui risquent leurs vies à chaque intervention sans pour autant avoir d’indemnités de risques, qui sont appelé à « réagir » de nuit comme de jour alors qu’ils sont considérés comme de simples fonctionnaires, n’ont plus la motivation pour risquer leurs vies comme avant.

Pas par peur, non. Ça n’a jamais été un problème. Pas par paresse, non. On ne devient pas forestier quand on est paresseux. Mais plutôt par crainte du déshonneur. Car aux risques du métier, au manque de moyens et aux conditions difficiles c’est ajouté le risque…d’aller en prison. c’est la goutte qui fait déborder le vase.

Depuis qu’on a mis leurs collègues au cachot avec les criminels de droit commun, qu’on les a séparés pour les mettre chacun dans une cellule, parfois même avec des proches du jeune qui est mort lors de la nuit fatidique, depuis qu’on a sali leurs noms et qu’on les a sacrifié pour calmer une foule manipulée par les mafias de cèdres et les opportunistes en tout genre, depuis ce moment là, les choses ont changé. Et ce changement est loin de bénéficier à la conservation du cèdre de l’atlas, qui lui vient de rejoindre la liste rouge des espèces en danger.

Une pétition circule, pour demander la libération des forestiers qui sont en prison, au moins jusqu’à ce que leur « culpabilité » soit avérée. Cette pétition a pu rassembler presque autant de signatures de forestiers que de citoyens conscients des répercussions de pareil incident sur le moral des troupes et par conséquent sur la protection de la cédraie. On n’imaginera pas qu’elle puisse apporter des fruits et des résultats tangibles, mais elle aura au moins eu le mérite de solidariser les citoyens avec les protecteurs de la nature qui siègent aux premières lignes du front.

Loin de tous, plus enclavés que quiconque, le plus souvent isolée dans des endroits où même le réseau téléphonique est introuvable, ces agents du terrain sont actuellement plus démoralisés que jamais.

En réponse à un mail de notre part, le HCEFLCD dira  « qu’il œuvre constamment pour la protection de notre patrimoine et ceux qui en ont la charge et est parfaitement conscient des conditions difficiles dans lesquelles travaillent les forestiers. Vous ne doutez pas un instant qu’il fera tout ce qui est dans ses moyens pour leur assurer les conditions appropriées de travail. »

On lui souhaitera bon courage pour sa quête. Car du courage il en faudra pour pouvoir vraiment « assurer des conditions appropriées de travail » à ses agents sur le terrain.

En attendant ça ne chôme pas chez les forestiers, loin de là. A Tounfit, un incendie de foret a fait des ravages dans la cédraie emportant des dizaines de cèdres sur son passage. Et le feu lui, on ne le craint pas. On risque autant de mourir, mais là au moins, face aux flammes on ne risque pas de prison.

La nuit, recommence une autre histoire. Celle de mafias qui « surfent » sur la misère des uns et du dilemme cornélien des autres pour couper, détruire, saccager et vendre au plus offrant…

SVP pensez-y la nuit avant de dormir. Pensez que toute la nuit durant, des arbres centenaires sont coupé pour remplir les poches de créatures sans vergogne. Et que les seuls à pouvoir arrêter le massacre, ont été cloués au pilori.

405052_371121556312777_1795719336_n

Ecologie.ma vous est offert par Maroc Ecologie: votre référence pour les formations, communications et conseils dans les domaines de l'Environnement eu du Patrimoine Naturel.

A propos O.A

O.A
Founder of Ecologie.ma, Oussama Abaouss is a journalist specialized in the Natural Heritage of Morocco, a teacher of Environmental and Scientific Journalism at ILCS in Rabat, founder of the "tribe of Moroccan ecologists" and a member of the Moroccan Ornithological Group.

Voir aussi

forestiers

Cédraie et forestiers: rien ne va plus!

Face à une transition administrative qui s’éternise et une direction tricéphale, les forestiers du Royaume …

animaly

Saisie de perroquets au salon des animaux de Casablanca

Le 25 janvier, le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre …

3 commentaires

  1. Avatar

    Hee oui, à dire qu'il ne restait que ce coup dur a infliger à la forêt marocaine déjà en agonie, notre système judiciaire est souverain est nul n'est censé être au dessus de la loi, certainement, mais pourquoi est ce qu'on poursuivrait des fonctionnaires en état d’arrestation, pourquoi leurs faire subir une telle humiliation, n'a t on pas songer à l'impacte que ça aurait sur nos forêt : ce sont leurs collègues qui bataillent jours et nuit pour la préservation de nos richesses écologique, que feront-ils en apprenant qu'a l'exercice de leur fonction des forestiers sont en prison, que nul n'a pu leur épargner l’incarcération et eux qui sont potentiellement exposé au même sort, parce que c'est n'est pas de jours que les mafieux de l'or vert opèrent, et ce n'est pas en "jentille man" qu'ils agissent…. Ils vont réfléchir mille et une fois avant de ce relancer dans une quelconque aventure et se limiterons au stricte minimum et voyez-vous qui en souffrira ?
    D'autant plus que l'équilibre une fois rompu en faveur des prédateurs des richesses naturels ne pourra plus être remis en place, c'est irréversible.
    libérons les forestiers détenus pour l'amour de la forêt.

  2. Avatar

    l'incarcération des forestiers est un recourt à la facilité qui engendrera un coût écologique élevé.

  3. Avatar

    Vraiment c'est une problématique barbelé qui reflète d'une part la vie Indigente du forestier et l'avenir pitoyable de la cédraie d'autre part..pourtant la baguette magique est dans la main du HCEFLCD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.