Conservation : le Maroc s’initie aux « open standards »

L’Association pour la Gestion Intégrée des Ressources (AGIR) en partenariat avec la Fondation MAVA et le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre La Désertification ont organisé une session de formation sur les Normes ouvertes pour la Conservation de la Nature.

 

 À Rabat, du 5 au 8 Septembre se tient l’atelier de Formation sur la thématique des normes ouvertes pour la Conservation de la Nature. Cette session de formation organisée par l’association d’AGIR en partenariat avec la fondation MAVA et le HCEFLCD, a pour objectif d’initier les gestionnaires d’aires protégées du Royaume à la méthode de gestion basée sur les normes ouvertes pour la Conservation de la Nature.

Les Normes Ouvertes pour une gestion adaptative des projets de Conservation s’avèrent fondamentales pour réussir la protection de la nature. De plus en plus à travers le globe, les institutions et structures engagées dans les projets de Conservation utilisent cette méthode qui se veut participative, transparente et efficiente.

La méthode consiste à rassembler des concepts communs, des méthodes et la terminologie employés en matière de conception, de gestion et de suivi de projets pour la protection de la nature afin d’aider les praticiens dans la réalisation de leurs tâches. Plus particulièrement, ces normes sont destinées à figurer les étapes et ont valeur de conseils pour une mise en œuvre réussie de projets de protection de la nature.

Les Normes Ouvertes pour la protection de la Nature ont été élaborées par le Conservation Measures Partnership (CMP) : un consortium d’organismes pour la protection de la nature dont la mission consiste à améliorer la pratique de la protection de la biodiversité en élaborant et en encourageant des normes communes pour les actions de protection de la nature et pour mesurer leurs effets.

Ce Cycle de Formation, est le premier de son genre au Sud de la Méditerranée.

 

A propos O.A

O.A
Fondateur d'Ecologie.ma, Oussama Abaouss est un journaliste spécialisé dans le patrimoine naturel du Maroc. Membre du Groupe d’Etudes et de Recherches des Écologistes Sahariens (GERES), et du GOMAC (Groupe Ornithologique du Maroc), il est également fondateur de "la tribu des écolos du Maroc".