Création des premières brigades régionales de l’environnement

C’est une première historique au Maroc et un grand pas pour l’environnement ! Désormais, toute personne commettant une infraction environnementale sera sanctionnée. Une mesure qui risque d’améliorer nettement notre cadre de vie.

 

La Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) a annoncé la création d’un service central et de brigades régionales de l’environnement, chargés d’assurer le suivi des infractions environnementales, de mener les enquêtes nécessaires à ce sujet et de présenter les auteurs devant les autorités judiciaires compétentes.

la-Surete-nationale
La sureté nationale

La création de cet organe s’inscrit dans le cadre de « la mise en oeuvre des nouvelles dispositions contenues dans la constitution et qui prévoient de mobiliser tous les moyens afin de garantir aux citoyens un cadre de vie sain et le droit au développement durable », précise un communiqué de la DGSN.

Des brigades régionales de l’environnement seront installées dans les villes de Rabat, Casablanca et Mohammedia, comme première étape, avant d’être généralisées sur l’ensemble du territoire.

Les membres de ces brigades porteront une tenue officielle frappée de l’insigne de la police de l’environnement et auront à leur disposition des voitures, portant le logo de la police de l’environnement et munies de tous les moyens scientifiques nécessaires pour mener à bien leur mission.

Les membres de ces brigades suivront une formation spécialisée à l’Institut Royal de police pour une durée de deux semaines à partir du 30 septembre courant, précise la même source, notant que ladite formation couvrira des aspects théoriques et pratiques de la protection de l’environnement et la préservation des ressources naturelles.

Cette formation permettra à la police de l’environnement de mener à bien sa mission qui consiste à « consacrer la culture de la préservation de l’environnement à travers la prévention des infractions environnementales et la répression des fraudeurs ».

  • Dommage qu’ils n’auront le droit d’intervenir qu’en villes. Peut être un jour une brigade de gendarmerie, ça appuierai fortement les agents des eaux et forets !

    • Je viens de lire quelque part qu’il y a dejà une brigade environnement de la gendarmerie, et ça ne sert absolument à rien ! 😀

    • la brigade de gendarmerie existe déja! http://ecologie.ma/des-gendarmes-ecolos/

    • Ils font comme ils peuvent avec les moyens qu’ils ont, vivement un volonté politique pour les aider a etre efficace 😉

  • Eh bien! C’est POSITIF!!!

  • Je postule 3:) 😉

  • Il ne faut pas trop compter sur l’Administration pour faire des PV contre l’Administration! Vous pensez que la Police peut arrêter le projet nucléaire ou celui des gaz de schiste au Maroc. Actuellement le Maroc s’est lancé dans une grande opération de prospection Offshore; vous croyez que la police va changer la politique de l’Etat? La police va faire un PV à l’encontre du Gouvernement. Il ne faut pas rêver!