filet pêche

Fnideq: les plongeurs écolos récidivent

 Les plongeurs écolos de l’association des champions pour la plongée sous marine ont récidivé. Pendant toute une journée ils ont nettoyés les fonds de Fnideq

 

Selon le directeur scientifique de Tara Méditerranée, Gaby Gorsky (CNRS/UPMC) et la coordinatrice scientifique de Tara Méditerranée, Maria Luiza Pedrotti (OOV CNRS/UPMC), « Des fragments de plastique ont été trouvés à chaque relevé de filet et cela de l’ouest à l’est de la Méditerranée. Avec une concentration de plastique plus importante observée devant les grandes villes mais également avec des concentrations non négligeables en haute mer. » Martin Hertau l’un des deux capitaines de Tara le confirme, « certaines zones que l’on pensait d’avantage épargnées car très éloignées des grandes villes sont aussi touchées, c’est le cas par exemple d’une zone entre la Crête et la Tunisie ». Selon François Galgani, chercheur à l’Ifremer « La mer Méditerranée connaît, en moyenne, les densités de plastiques les plus importantes au monde : 250 milliards de micro-plastiques en Méditerranée.

Le plastique concentre facilement les polluants et certains organismes planctoniques avalent les fragments de plastique ou les filtrent, assimilent certains composés chimiques et les transmettent à la chaîne alimentaire. C’est prouvé par des analyses chimiques : les poissons en bout de chaîne, accumulent des polluants », indique Gaby Gorsky. « Plus le fragment est petit, plus il remonte facilement dans la chaîne alimentaire, ingéré par le plancton, les petits poissons, les plus gros et jusqu’à l’homme. Plus il est petit, plus il a une forme sphérique, plus il offre de surface relative susceptible de « s’imbiber » de produits chimiques divers, des pesticides comme le DDT, des déchets polluants provenant de l’agriculture, des hôpitaux, etc. Le plastique est hydrophobe et attire ces molécules toxiques comme une éponge. Les fragments sont colonisés par des micro-organismes vivants, comme des bactéries ou des algues, qui colonisent le plastique et lui donnent l’odeur du vivant, ce qui explique pourquoi il est absorbé par le plancton, les crustacés et les poissons…

Ecologie.ma vous est offert par Maroc Ecologie: votre référence pour les formations, communications et conseils dans les domaines de l'Environnement eu du Patrimoine Naturel.

Voir aussi

Atelier rapaces

Conservation des rapaces: 3ème atelier pour élaborer une stratégie

Jbel Moussa: Le HCEFLCD en collaboration avec le Centre de Coopération pour la Méditerranée de …

Incendies de forêts 2018: appel à vigilance pour septembre!

Le HCEFLCD vient de communiquer le bilan de la campagne de lutte contre les incendies …

4 commentaires

  1. Avatar

    Merci beaucoup pour votre présence avec nous.
    On espère que cette initiative sera généralisée sur toutes nos côtes..
    Bon courage pour tous membres de l'équipe de " ecologie.ma ", et à la prochaine in chaa LLAH.

  2. Avatar

    Oui merci beaucoup lah ikitar min amtalkoum

  3. Avatar

    ça ne viendra pas à bout des tonnes de déchets jetés à la mer mais ça devrait nous donner conscience de leur importance et ne notre impact sur la mer ! Merci de votre bel exemple "les plongeurs" !

  4. Avatar

    Bravo, la récolte est à la mesure de vos efforts et révèle un chantier d'envergure, c'est titanesque!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.