"charmeur"

Halte au trafic d’animaux sauvages au Maroc

À Marrakech, la Place Jemaa-El-Fna doit une partie de sa renommée aux traditionnels charmeurs de serpents. L’imposture de leur talent ne serait que magie si elle n’induisait pas la maltraitance des cobras, des vipères heurtantes, des couleuvres de Montpellier et autres, aux fins de la perpétration d’un bien douteux spectacle moyenâgeux. La plupart de ces belles espèces sont soit menacées d’extinction en Afrique du Nord, soit sont en régression alarmante. Ceci contribue au consternant appauvrissement général des écosystèmes du Maroc.

 

Une fois prélevés dans la nature, ces animaux ont la plupart du temps leurs crochets venimeux arrachés, ce qui occasionne l’apparition d’abcès qui provoquent une mort lente et douloureuse. Il existe quelques rares exceptions qui confirment la règle, mais sur un point la règle ne connaît hélas aucune exception, indépendamment du fait que leurs crochets soient arrachés ou non. Ces serpents, tels qu’ils sont manipulés Place Djemaa El Fnaa (et ailleurs), contraints d’adopter systématiquement une position de défense absolument stressante, meurent TOUS et sans exception d’épuisement après quelques mois, deux ou trois tout au plus. Il n’y a qu’à observer le sort des couleuvres de Montpellier et autres… Nous en savons hélas quelque chose, ayant observé le phénomène avec le parti pris de personnes sensibles au sort des serpents.

C’est la triste réalité, le revers d’une illusion à laquelle beaucoup s’accrochent pour maintenir coûte que coûte leur rêve d’être dans un pays des mille et une nuits.

Serpents, fouettes-queue, caméléons, tortues, écureuils, singes magots, babouins importés, rapaces diurnes et nocturnes, étroitement incarcérés, dénutris, assoiffés, dérangés, manipulés, abasourdis, blessés, sont ici illégalement et honteusement en étal. Pour combien de temps encore ?

Tous condamnés, agonisants, morts-vivants ou massacrés ? Parmi ces derniers : des panthères, des servals, des zèbres, des autruches, des pythons de Seba, des varans gris, pourtant tous inscrit en Annexe I de la Convention de Washington ! Et bien que le Maroc ait signé et ratifié cette Convention ! La stupide complaisance des touristes aura seule permis pendant ces longues années une telle hécatombe. Pendant combien de temps encore? 

En ce troisième millénaire, à l’heure d’une extinction massive des espèces et d’une prise de conscience internationale pour le nécessaire respect dû à toutes formes de vie, notamment sauvages, il est grand temps de ne plus affirmer que toutes les traditions sont à respecter. Avec ses festivals, sa richesse historique et sa réputation de ville phare du tourisme marocain, la belle cité de Marrakech vaut bien mieux que ça !

Touristes, svp, détournez-vous des spectacles indignes qui maltraitent les animaux, ou mieux encore, dénoncez-les ! Détournez-vous de ces dompteurs de petits singes, attachés court et contraints, sous les coups, à exécuter de consternantes pirouettes. Détournez-vous aussi de ces sordides marchands du souk qui proposent des animaux morts ou vifs, pour la plupart espèces protégées.

Place Jemaa-El-Fna, il y a un Commissariat de Police, n’hésitez pas à aller exprimer votre indignation !

Source et lien pour signer la pétition « Appel au boycott des spectacles de serpents et autres pratiques basées sur la maltraitance animale et l’exploitation de la biodiversité au Maroc » :

http://geos-nature.org/Appel_boycott_spectacles-serpents.html

Charmeur

singe

 

 

Article parut à l’origine sur:  Geos-nature.org

Publié sur Ecologie.ma avec l’aimable autorisation de son auteur, Michel Aymerich.

 

 

Ecologie.ma vous est offert par Maroc Ecologie: votre référence pour les formations, communications et conseils dans les domaines de l'Environnement eu du Patrimoine Naturel.

Voir aussi

civelle

Douanes: saisie de 78 kg de civelles

Les douaniers marocains ont saisi cette semaine quelque 78 kg de civelles vivantes. Cette quantité …

UE

Trafic d’espèces: coup de filet d’Interpol dans 92 pays!

Une opération internationale contre le commerce illégal d’espèces de bois et de faune sauvages a …

Un commentaire

  1. Avatar

    Je reviens de Marrakech je suis scandaliser du nom respect sur les animaux je decue de ce pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.