tribu

La tribu des écolos du Maroc réalise sa deuxième action de reboisement de cèdres

Il y a des plaisirs qui emplissent l’âme et revigorent les espoirs. Des plaisirs comme celui de mettre en terre une plante qui un jour aura la taille d’un immeuble, et l’âge d’un monument historique.

Ce plaisir là, les membres de la tribu des écolos du Maroc ont pu le vivre durant ce week end du 16 et 17 mars. Venus de Casablanca de rabat, de Fes de Meknes et même de Tanger des dizaines de participants appartenants à un groupe Facebook dédié à l’écologie au Maroc, ont pu se rassembler dans la vraie vie pour passer à l’action le temps d’un week end.

Convaincus qu’il faille agir et prendre l’initiative, cette « famille » qui fait partie de la diaspora de citoyens soucieux de l’environnement, a pu concrétiser une partie de ses aspirations à travers cette deuxième édition de reboisement de cèdres (sixième action du groupe) menée avec la coopération bienveillante de membres de l’administration des eaux et forêts de la ville d’Azrou.

Le samedi après l’arrivée des participants, plusieurs activités pédagogiques étaient donc au programme, comme la visite de l’éco musée du parc national d’Ifran, du centre d’hydrologie d’Azrou ainsi que celui de Ras Elma, de la pépinière se production de cèdres destinés au programme national de reboisement de la cédraie, sans oublier une randonnée dans la forêt à laquelle une partie des membres ont pu participer.

Le dimanche était dédié au reboisement. Dans une ambiance bonne enfant, et dans l’enthousiasme général, chacun a pu planter un ou plusieurs cèdres, avec l’espérance de les voir survivre et grandir et ainsi en faire un lègue vivant à cette belle forêt du moyen atlas.

Durant ce week end, ces personnes qui pour la pluparts se rencontraient pour la première fois, ont pu nouer plus de liens avec la nature. Beaucoup ont admis voir les arbres d’une autre manière depuis qu’ils ont pu planter eux même leurs propres cèdres, et tous sont fiers d’avoir pu participer à cet effort certes symbolique, mais qui reste toutes fois, un exemple de mobilisation pour « faire la différence ».

tribu

A l’heure actuelle, la communauté d’écolos marocains ne cessent de grandir et de se renforcer, surtout depuis que l’outil informatique et les réseaux sociaux ont pu faciliter le rassemblement ce ces forces qui jadis étaient isolées. Une bonne nouvelle quand on constate le besoin urgent de voir émerger une société civile avec cette sensibilité là. Le Maroc a aujourd’hui plus que jamais besoin de l’influence de cette société civile écolo, à une heure où plusieurs grands dossiers des causes animale et environnementale sont en phase de décision, il serait plus que temps pour nos écolos de bouger et de peser, pour contribuer à changer les mentalités et surtout pour éviter le pire.

Ecologie.ma vous est offert par Maroc Ecologie: votre référence pour les formations, communications et conseils dans les domaines de l'Environnement eu du Patrimoine Naturel.

A propos O.A

O.A
Founder of Ecologie.ma, Oussama Abaouss is a journalist specialized in the Natural Heritage of Morocco, a teacher of Environmental and Scientific Journalism at ILCS in Rabat, founder of the "tribe of Moroccan ecologists" and a member of the Moroccan Ornithological Group.

Voir aussi

Sahara: observation filmée de gazelle de cuvier (HARMUSH)

C’est inédit dans le Sahara. L’équipe de HARMUSH a découvert dans un de ses pièges …

Le 4C Maroc appuie la mise en œuvre de la NDC dans le royaume

Dans 5 régions pilotes, Le le Centre de Compétences Changement Climatique Maroc (4C  renforce les capacités …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.