enfants

L’arbre ami

 

On dit souvent que l’on ne connaît la valeur d’une chose qu’après l’avoir perdu. On pourrait ajouter à cela que l’on reconnait la valeur d’une chose après l’avoir eu.

 

Dernièrement les incendies de forêts ont fait des ravages un peu partout dans le monde. Le Maroc aussi a eu sa part de dégâts et de pertes causées par les flammes. Dans les journaux ainsi que dans les autres médias, les images de terres dénudées et calcinées ont été plusieurs fois montrées et reprises.

Que signifie pour vous qui lisez ces lignes un évènement comme celui qui s’est produit dernièrement à Kebdana dans le Nord du Maroc et où pratiquement 1000 hectares d’arbres et de forêts sont partis en fumée ? Sûrement un incident grave… une catastrophe. On est d’accord là dessus. Là ou beaucoup se trompe c’est sur les proportions et l’ampleur de pareille catastrophe.

Une forêt c’est des milliers d’années d’évolution. C’est une ville qui grouille de vie. Et quand ça part en feu c’est une hécatombe. Des milliers de trésors qui parfois sont endémiques et impossibles à renouveler partent à jamais. Une partie de la terre qui est amputée à la planète et à nous autres humains qui l’habitent.

On m’a un jour rapporté une petite histoire, trois jeunes amis qui sirotaient ensemble un café dans une terrasse a rabat, avaient remarqué une femme d’un certain âge verser de chaudes larmes en regardant les image d’un feu de forêt sur le journal télévisé. Le plus effronté des trois amis, lui fit remarquer que ce n’était pas si grave puis qu’aucun humain n’était mort dans l’incendie et que de toute façon rien ne méritait qu’on se mette dans pareil état.

La femme lui avait répondu qu’elle était émue parce que la partie de la forêt qu’on avait montrée à la télé était une terre de jeu pour elle quand elle était enfant, qu’elle y avait ses souvenirs et qu’elle y avait même planté un arbre qui avait sûrement brûlé. La femme conclue en posant cette question au petit curieux : Si toi tu avais un jour planté un arbre que tu as vu grandir depuis, que tu as visité presque chaque année pendant 40 ans durant, et que d’un coup tu apprenais qu’on l’avait coupé ou qu’il avait brûlé dans un incendie de forêt tu n’aurais pas réagi comme si tu avais perdu un ami ou un membre de la famille ?

Devant la réponse de la dame, les jeunes regardèrent les images sur la télé autrement. Comme les images d’une ville qui brûlait avec tous ses habitants piégés en son intérieur…

 

457042_250363705055230_730226471_o

 

Ecologie.ma vous est offert par Maroc Ecologie: votre référence pour les formations, communications et conseils dans les domaines de l'Environnement eu du Patrimoine Naturel.

A propos O.A

O.A
Founder of Ecologie.ma, Oussama Abaouss is a journalist specialized in the Natural Heritage of Morocco, a teacher of Environmental and Scientific Journalism at ILCS in Rabat, founder of the "tribe of Moroccan ecologists" and a member of the Moroccan Ornithological Group.

Voir aussi

Incendies de forêt: bilan 2016 positif & grands défis en perspective

Le Comité Directeur chargé de la Prévention et de la Lutte Contre les Incendies des …

Sensibilisation aux incendies de forêts: un nouveau spot des Eaux et Forêts

Le Haut Commissariat aux Eaux et Forets et a la Lutte Contre la Désertification vient …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.