FIDA et HCEFLCD au chevet des populations vulnérables

 

Le Haut Commissaire aux Eaux et forêts et à la Lutte Contre la Désertification Docteur Abdeladim L’Hafi a reçu en audience la Directrice chargée de la région du Moyen-Orient, de l’Afrique du Nord et de l’Europe auprès du Fonds International de Développement Agricole (FIDA) Mme Khalida Bouzar, accompagnée de ses collaborateurs à l’occasion de sa visite au Maroc, Lundi 10 Septembre 2012 à Rabat.

 

Les discussions avec les représentants du FIDA ont abordé les projets en cours au Maroc financés par ce Fonds ainsi que les opportunités de collaboration futures avec le HCEFLCD.

fida

Parmi les projets en cours au Maroc financés par ce Fonds, il y a celui réalisé dans la région de Fès-Boulemane qui s’étend sur une superficie de 528 000 ha et dont l’objectif est de contribuer à l’allégement de la pauvreté rurale par la diversification et la croissance de manière durable des revenus des populations rurales, liées à la restauration et à la gestion durable des ressources naturelles.  Le coût global du projet s’élève à près de 306,1 millions de dirhams, dont 47.1% sont financés par un prêt du FIDA. Ce projet qui a démarré en 2007 a une durée de mise en œuvre qui s’étale sur huit ans.

Le deuxième projet cofinancé par le FEM et le FIDA concerne la lutte contre la désertification, sur une superficie de 3,8 millions d’hectares dans les hauts Plateaux de l’Oriental. Ce projet, dont le coût global est de 200 million de dirhams, a démarré en 2009 et s’achèvera en 2014. Ce programme vise : la protection des ressources pastorales dans les hauts plateaux, l’amélioration du niveau de vie de la population, l’atténuation de la dégradation des terres et la préservation de l’intégrité de l’écosystème pastoral. Ce dernier projet est pressenti pour y développer, en partenariat avec le FIDA, un programme d’évaluation d’impacts aussi bien sur les ressources naturelles que sur la population au niveau de la région. L’objet est de capitaliser les effets et résultats des actions menées afin d’en tirer les enseignements dans un double objectif de capitalisation et de diffusion des meilleures pratiques.

Les deux parties, HCEFLCD et FIDA se sont félicités du bon déroulement de ces projets de coopération qui fonctionnent conformément au planning établit.

Le Haut Commissaire aux Eaux et forêts et à la Lutte Contre la Désertification Docteur Abdeladim L’Hafi a souligné la nécessité de mesurer la capacité territoriale ex-ante des projets au niveau des régions pour que les territoires restent compétitifs dans la durabilité. Il a précisé que la dimension analyse des ressources et contraintes territoriales permet de mesurer au préalable l’impact des politiques menées et de définir ainsi les priorités en conformité avec les enjeux et avec l’intégration de l’utilisation des ressources. Le Haut Commissaire a enfin conclu qu’il est nécessaire d’inclure en amont des projets la dimension territoriale pour définir les priorités d’action dans une région donnée.

Le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification a réitéré son engagement à coopérer avec le FIDA en partant de la capitalisation des connaissances et des acquis des projets menés dans les diverses régions du Royaume. Cette coopération prendra appui sur le Programme d’Action National de Lutte Contre la Désertification, adapté aux spécificités zonales qui devra être complété par l’opérationnalisation de son système de suivi évaluation, basé sur des observatoires par zone homogène et des indicateurs spécifiques et agrégés. La future coopération entre le FIDA et le HCEFLCD viendra également compléter le projet FIDA dans la région de l’Oriental par l’identification d’indicateurs dont le renseignement permettrait d’orienter les politiques publiques dans ce territoire.

Ecologie.ma vous est offert par Maroc Ecologie: votre référence pour les formations, communications et conseils dans les domaines de l'Environnement eu du Patrimoine Naturel.

Voir aussi

forestiers

Cédraie et forestiers: rien ne va plus!

Face à une transition administrative qui s’éternise et une direction tricéphale, les forestiers du Royaume …

animaly

Saisie de perroquets au salon des animaux de Casablanca

Le 25 janvier, le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.