Le Thuya de Berbérie

Le Thuya de Berbérie est un arbre de la famille des conifères. C’est une espèce quasiment endémique de l’Atlas (Essaouira, Azemour, Idaoutanane…).

images

Il pousse à des hauteurs qui oscillent du niveau de la mer jusqu’à 1800 m d’altitude dans un climat méditerranéen en zone semi-aride. On le trouve aussi en Algérie, en Tunisie et plus rarement en Espagne et sur l’île de Malte.

Au niveau de l’Afrique du Nord, les forêts de thuya de Berbérie couvrent une superficie totale de 1 million d’hectares, parmi lesquels 600 000 ha sont au Maroc. Il est donc très important de conserver les populations Marocaines de thuya.

C’est un type d’arbre à feuilles persistantes, et à branchage épais caractérisé par un arrangement unique des branches. Le bois de thuya, rare, aromatique et dense, est unique parmi tout les autres types de bois.

Fruit du Tetraclinis articulata (PH: Dr Aafi Abderrahman)

Le bois de thuya, spécial et luxueux, est un bois dur reconnaissable par sa couleur rouge foncé moucheté de groupements de petits point marron foncé et parfois de motifs de veines de couleur dorée. Les qualités relatives à ce bois sont sa dureté, sa rareté, les centaines de textures qu’il présente, le luxe de son apparence, le très beau poli qu’il manifeste après polissage, et enfin la belle odeur que ce bois exotique dégage.

Les artisans de thuya trouvent beaucoup de problèmes en cherchant à se procurer des pièces ou des tranches de thuya adéquats à leurs créations. Les parties les plus belles, dures et bien texturées du bois de thuya, sont celles provenant du bloc de la racine. Malheureusement, à cause de sa présence sous sol très longtemps, et dans la majorité des cas, le bloc de racine de thuya présente plusieurs défauts comme les fissures, la porosité causée par l’eau de pluie, les trous internes, la présence de pierres…etc. Mais, les blocs de racine intacts font de très beaux articles artisanaux.

Son bois, aussi connu sous le nom de citre, est très solide. On l’utilise aussi pour la charpente de maisons traditionnelles.  Ce bois rare est n’est presque trouvable qu’au Maroc. C’est pourquoi son exploitation est contrôlée, ainsi que son exportation, en état brut ou coupé sur mesure est strictement interdite. L’utilisation de ce bois est devenue strictement réglementée par le gouvernement ce qui a rendu l’accès à ce bois très difficile.

maroco16

 Le thuya de Berbérie est parmi les rares conifères qui repoussent après les incendies. Il peut pousser sur des sols pauvres, et joue donc un rôle très important dans la protection contre l’érosion, surtout au niveau des montagnes.

Ce sont principalement le feu et la surexploitation par l’homme qui menacent la callitraie. (forêt de thuya)

Ces dernières années, les pluies ont été abondantes et ont permis à l’alfa, plante très combustible, de pousser un peu partout. De grandes surfaces de callitraie ont donc été exposées aux incendies répétitifs. De plus, les gens coupent ou cueillent les arbres, arbustes et plantes variées qui poussent autour du thuya. Par la suite, seules repoussent des herbes comme l’alfa qui aident les incendies à se propager.

Le thuya de Berbérie grandit lentement, cela implique qu’une fois détruite, la callitraie est difficile à restaurer. L’essence de bois de cet arbre est très combustible, et s’il prend feu, l’incendie se propage à une très grande vitesse.

Le thuya de Berbérie est aussi parfois surexploité : on le coupe pour utiliser son bois pour se réchauffer, souvent de façon illicite. De plus, les bergers emmènent les troupeaux dans les callitraies,  il en résulte que certains jeunes arbres sont mangés ou abîmés.

Maroc Écologie

GRATUIT
VOIR