PH: www.blog-environnement.fr

Pollution de l’air, un fléau pour la santé des Casablancais

Dans une ville qui vit au rythme effréné du stress et à l’arôme peu engageant de la pollution, une saine journée de bonne humeur est toujours rare et recherchée par les habitants.

 

Casablanca étant la capitale économique et l’une des grandes villes du Maroc, souffre aujourd’hui d’une gestion déficiente qui ne suit certainement pas sa perpétuelle évolution, cette situation ne peut se répercuter que sur la qualité de vie de ses citoyens.

Un sacré paradoxe quand actuellement, la question de l’environnement prend toute son ampleur, l’urbanisme de la ville est loin d’y répondre.

Le manque d’espaces verts, la teneur élevée en polluants dans l’air qui est dû principalement aux émissions des gaz d’échappement des véhicules et d’usines, conjugués à la mauvaise gestion du trafic sont les principales raisons qui poussent les Casablancais à se rendre loin de la ville, à chaque fois qu’ils sont à la recherche désespérée d’air frais et de verdure.

La pollution atmosphérique de la ville fragilise la santé des citoyens :

En se basant sur le suivi de l’état de santé des populations recueilli au niveau de plusieurs structures sanitaires Casablancaises et l’enregistrement de la qualité d’air, on peut mettre en évidence des relations statistiquement significatives entre le niveau de pollution atmosphérique mesuré par les teneurs en particules fines de type « fumées noires » et, la mortalité, les crises d’asthme et les infections respiratoires.

Cela dit, la population et son entourage urbain sont en relation symbiotique. C’est pourquoi, il est indéniable qu’une bonne gestion de la ville aura un impact direct sur la santé, le bien être et le comportement de ses citoyens : plus de civisme plus de productivité, moins d’accident routier et moins de taux d’hospitalisation…

Un citoyen heureux et en bonne santé qui vit dans une ville saine et bien gérée est le maillon d’une chaîne humaine qui constitue l’outil de travail et de production de la société. Améliorer l’environnement et les conditions de vie des citoyens est un investissement dont on ne peut pas faire l’économie.

PH: www.blog-environnement.fr

A propos Asmaa Benyahia

Engagée dans la vie associative depuis son jeune âge, ingénieur en gestion de l’environnement, Asmaa consacre son temps au développement sociale, durable et à l’éducation scientifique. Elle est membre actif de plusieurs associations marocaines et aussi membre fondateur de l’association alliance marocaine pour l’eau.

2 commentaires

  1. J ai compris mais avec un léger retard de quitter Casablanca la polluée , la stressante , la sale pour venir finir ma vie en beauté en bord de mer et par la même occasion j ai abandonné la voiture pour le vélo , prenez y de la graine !!!

  2. il faut replanter des arbre qui mange la pollution la nuit ,ils en manque de trop !!!!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.