Tanger: inauguration de la maison du développement durable

Le vendredi 1er juillet à Tanger, SM le roi Mohammed VI a lancé les travaux de construction de la première Maison du développement durable du royaume. Une structure destinée à sensibiliser le public aux problématiques environnementales.

medvi
source: H24info

Le vendredi 1er juillet à Tanger, SM le roi Mohammed VI a lancé les travaux de construction de la première Maison du développement durable du royaume. Une structure destinée à sensibiliser le public aux problématiques environnementales.

Située dans le quartier Ziaten de la ville du détroit, la Maison a bénéficié d’une enveloppe budgétaire de 12,5 millions de dirhams, financée par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité.

Cette structure vise à accompagner le programme « Tanger Métropole » via la sensibilisation, l’éducation et la formation des enfants, lycéens, acteurs locaux, professionnels industriels, et membres du tissu associatif (associations de quartiers) aux enjeux du développement durable. L’objectif étant, à terme, « de participer à la modification des comportements de la société pour pérenniser et mieux partager les ressources naturelles ».

La Maison de développement durable sera réalisée sur un terrain de 4.635 m2 dans un délai de dix-huit mois. Elle comprendra plusieurs ateliers thématiques (énergie renouvelable et efficacité énergétique, gestion et valorisation des déchets, cycle d’eau-littoral, biodiversité…), un espace de sensibilisation, d’éducation et d’exposition, un smart space (modules photovoltaïques, éolienne expérimentale, équipement de lampadaires solaires et hybrides, chauffe-eau solaire), un jardin botanique, un espace de compostage et un lac artificiel.

La Maison, gérée par l’Association marocaine pour un environnement durable (AMED), se donne l’ambition de devenir « un espace d’innovation technologique à la disposition des jeunes porteurs d’idées et de projets de développement durable ». Le projet est réalisé dans le cadre d’un partenariat avec la wilaya de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima et l’Agence de promotion et de développement des provinces du nord (APDN).