Tanger et Tétouan: coup de filet chez les trafiquants de la faune sauvage

L’unité de surveillance et de contrôle de la faune sauvage de Tétouan et les unités territoriales du HCEFLCD en collaboration avec divers partenaires ont effectué deux opérations de lutte contre le commerce illégal des espèces protégées. Quelque 70 animaux détenus d’une manière illégale ont été saisis et leurs détenteurs poursuivis conformément aux dispositions de la loi 20-09.

 

Deux opérations de saisie d’animaux protégés ont été menées les 11/07/2018 et 12/07/2018 par l’unité de surveillance et de contrôle de la faune sauvage de Tétouan et les unités territoriales du HCEFLCD. L’opération réalisée hier a abouti à la saisie d’un macaque de barbarie auprès d’un individu au niveau de la corniche de Martil. Le transfert du macaque au jardin zoologique de Rabat a été pris en charge par l’association BMCRif.

Notons au passage qu’il est extrêmement difficile de restituer un  macaque à la vie sauvage après une période de détention. Les macaques étant des animaux qui ont une architecture sociale complexe: rares sont les cas où ils acceptent d’intégrer (ou de réintégrer) un autre macaque.

La deuxième opération a été réalisée aujourd’hui 12 juillet au niveau du Souk PLASA JDIDA de Tanger à abouti à la saisie de:

  • 40 tortues grecques
  • 18 écureuils de barbarie
  • 2 chouettes hulotte juvéniles
  • 5 lézards (scinques et fouette-queue),
  • 2 faucons crécerelle
  • 1 chardonneret élégant
  • 1 perroquet gris du Gabon

À noter que les contrevenants seront tous poursuivis selon la loi 2905 et que les animaux saisis seront transférés également au Jardin Zoologique de Rabat où ils finiront leurs jours.

Pour plus d’informations, écoutez le podcast de M. Rachid Aboulouafae ci après: 

(Cliquez sur l’icône orange, pour les smartphones cliquez sur « Listen in the browser »

A propos O.A

O.A
Fondateur d'Ecologie.ma, Oussama Abaouss est un journaliste spécialisé dans le patrimoine naturel du Maroc. Membre du Groupe d’Etudes et de Recherches des Écologistes Sahariens (GERES), et du GOMAC (Groupe Ornithologique du Maroc), il est également fondateur de "la tribu des écolos du Maroc".

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.