van

Frontière franco-espagnole: saisie 82 oiseaux dans un van en provenance du Maroc

82 oiseaux ont été saisis à la frontière franco-espagnole. Ils ont été trouvés dans un état « particulièrement déplorable » dans un véhicule provenant du Maroc.

controle_douane

Des chardonnerets, des pinsons, des mésanges, des bec-croisés voyageaient dans des conditions « particulièrement déplorables ». Enfermés dans des cartons au milieu de volières à l’arrière d’un van, 82 oiseaux appartenant à des espèces protégées ont été saisis jeudi 5 septembre par les douanes à la frontière franco-espagnole à Biriatou (Pyrénées-Atlantiques).

Le véhicule venait du Maroc via l’Espagne, pour se rendre en Belgique, ou il est immatriculé. Les volatiles ont été confiés à un centre-refuge, Hegalaldia (« l’envol » en basque), où trois spécimens étaient morts vendredi 6 septembre. Plusieurs autres, vraisemblablement piégés avec de la glu et qui ont souffert de la chaleur, sont en mauvais état.

Les occupants du van ont pu repartir libres

Le couple d’occupants du van, retenus plusieurs heures par les Douanes pendant l’expertise de la cargaison, est reparti libre, en raison selon Hegalaldia d’un vide juridique: les espèces saisies bénéficient bien d’un degré de protection, mais pas du niveau de la Convention sur le commerce international des espèces menacées (Cites).

Selon Céline Maury, directrice de Hegalaldia, les oiseaux que le trafiquant a acquis 4 euros pièce en moyenne, peuvent se revendre entre 80 et 400 EUR au marché noir, le bec-croisé étant notamment très prisé. La détention par un particulier d’un de ces spécimens est en France habituellement réprimée par une amende, a-t-elle précisé.

Le parquet de Bayonne a indiqué qu’il apprécierait les suites à donner en fonction du dossier transmis par les Douanes.

Ecologie.ma vous est offert par Maroc Ecologie: votre référence pour les formations, communications et conseils dans les domaines de l'Environnement eu du Patrimoine Naturel.

Voir aussi

Tanger et Tétouan: coup de filet chez les trafiquants de la faune sauvage

L’unité de surveillance et de contrôle de la faune sauvage de Tétouan et les unités …

civelle

Douanes: saisie de 78 kg de civelles

Les douaniers marocains ont saisi cette semaine quelque 78 kg de civelles vivantes. Cette quantité …

4 commentaires

  1. Avatar

    j'espère bien que les poursuites seront effectives !

  2. Avatar

    "Le couple d’occupants du van, retenus plusieurs heures par les Douanes pendant l’expertise de la cargaison, est reparti libre, en raison selon Hegalaldia d’un vide juridique: les espèces saisies bénéficient bien d’un degré de protection, mais pas du niveau de la Convention sur le commerce international des espèces menacées (Cites)."

  3. Avatar

    ça ne veut pas dire qu'ils sont quitte pour autant car "le parquet de Bayonne a indiqué qu’il apprécierait les suites à donner en fonction du dossier transmis par les Douanes" mais c'est certain : la législation aurait besoin d'être renforcée. Heureusement, se sont les douanes qui ont agi ! La gendarmerie, avec l'ortolan, ne fait pas son travail, comme on vient de le constater dans le Sud Ouest ; c'est la LPO qui doit s'engager sur le terrain, chaque année, au risque d'agressions physiques !

  4. Avatar

    espérons que les leçons en seront tirés! ce qui est aussi un peu bizarre c'est qu'ils aient pu passer la douane marocaine et espagnole sans se faire inquiéter..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.