L’émyde lépreuse

L’émyde lépreuse (Mauremys leprosa) est une espèce de Tortue d’eau douce dont l’aire de répartition s’étend principalement sur la péninsule Ibérique et le Maghreb occidental. Son identité spécifique, longtemps déniée, a été naguère revalidée, et tout récemment plusieurs races géographiques, toutes marocaines, ont été formellement décrites.

La carapace de la Mauremys leprosa est basse, faiblement convexe ; son contour est ovalaire, plus étroit chez le mâle ; les écailles de la dossière portent une carène continue sur les vertébrales et discontinue sur les costales qui s’estompe avec l’âge. Le plastron est toujours rigide, sans articulation ; les écailles postérieures (anales) sont nettement échancrées en avant de la queue. Celle-ci est très longue chez le nouveau-né, puis ses proportions diminuent au cours de la croissance ; inversement, la tête étroite devient proportionnellement large chez les vieux individus. Dans la population française de Mauremys leprosa, la longueur de la carapace atteint 160 mm chez les mâles et 170 mm chez les femelles ; chez certains individus non indigènes (par exemple au Maroc) cette longueur peut atteindre 250 mm.

Mauremys leprosaplastron mauremys leprosa

La dossière est grise, brune, roussâtre ou olivâtre, plus ou moins sombre, avec, chez les juvéniles, sur chaque écaille, une ornementation de figures sinueuses ocre ou roussâtre ; le dessous est jaunâtre, avec de larges taches noirâtres qui deviennent diffuses au cours de la croissance, pour s’estomper souvent totalement. Sur un fond brun verdâtre, les cotés de la tête, le cou, les membres et la queue sont ornés de lignes blanc- jaunâtre à orangé ; celles des tempes, sinueuses, entourent généralement une tache ronde isolée ; cette décoration s’efface également avec l’âge ; enfin l’iris jaune est barré d’une ligne sombre, parfois complétée d’un cercle et/ou de deux points sombres situés à angle droit de la barre.

Distribution et habitat de la tortue lépreuse

L’Émyde lépreuse est une espèce propre aux contrées péri méditerranéennes occidentales. En Europe, elle est limitée presque exclusivement à la péninsule Ibérique, d’où elle déborde à peine au nord-est sur les Pyrénées orientales françaises. En Afrique elle est largement répartie sur les trois pays du Maghreb (Maroc, Algérie, Tunisie), atteignant l’ouest de la Libye. Très fréquente dans le nord de cette région, elle se raréfie rapidement aux abords de la zone pré saharienne ; quelques isolats, inféodés aux oasis, indiquent une régression récente de l’air de répartition, liée à la désertification.

Mode de vie de Mauremys leprosa

La maturité sexuelle de cette tortue apparaît vers 4/5 ans chez les mâles (longueur de la dossière environ 90 mm) et 7/8 ans chez les femelles (longueur de la dossière 110 mm). L’accouplement s’effectue dans l’eau au printemps et la femelle pond entre avril et août, 3 à 12 œufs.
Le régime alimentaire de la Mauremys leprosa, est à prédominance carnivore ; le spectre alimentaire est très vaste, et lié à la disponibilité locale comme à l’opportunisme de l’espèce. Les proies vivantes sont essentiellement des invertébrés : insectes, arachnides, vers, mollusques, adultes et larves ; les invertébrés (surtout poissons et amphibiens) ne sont capturés que si ils sont affaiblis, malades ou isolés dans un refuge (mare en voie d’assèchement). La part végétale s’observe surtout dans les contenus stomacaux ou les fèces ; elle comprend notamment de longues algues filamenteuses. Notons cependant que la consommation de végétaux n’est pas accidentelle.

Extraits du site www.cheloniophilie.com/
Dossier: inpn.mnhn.fr/docs/cahab/fiches/1221.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Maroc Écologie

GRATUIT
VOIR