Les 10 « poissons » de mer les plus connus des marocains

 

Savez vous quelles sont les 10 espèces de poissons de mer les plus connus des marocains ?

Pour se retrouver dans notre liste, ces espèces ont été choisies selon deux critères : qu’elles soient largement connues, et aussi accessibles que possible. Toutes les espèces sélectionnées viennent de l’océan, mais toutes ne vivent pas dans les mêmes endroits… (voir illustration ci dessous)

Les poissons fréquentent des profondeurs différentes selon leur écologie. Le « pélagos » est l’ensemble des organismes aquatiques qui occupent une « colonne d’eau » à la profondeur la plus proche de la surface, par opposition au benthos qui vit à proximité du fond.

 

Voici quelques espèces de poissons qui se retrouvent souvent dans les tagines/grills des familles du royaume. La plupart de vous les connaît, morts sur un étalage, cuits dans un four ou au mieux, fris dans une assiette.

Nous vous proposons à travers ce billet, de vous les faire voir comme ils sont à l’origine: des animaux vivants qui ont une grande valeur et un rôle à jouer dans la vie et le maintien de leurs écosystèmes. C’est parti…

 

La sardine commune (SARDINA PILCHARDUS) est un poisson pélagique a corps fuselé qui vit dans les eaux proches de la surface ou entre la surface et le fond. Elle se nourrit des planctons et atteint sa maturité sexuelle (commence à se reproduire) à l’âge d’un an. Sa taille est entre 10 cm et 20 cm.      (photo:© Citron)

 

La sole commune ‘SOLEA VULGARIS VULGARIS’. Appelée aussi ‘Hout Moussa’, c’est un poisson blanc actif a corps plat et allongé, de taille variable entre 15 et 50 cm. La sole commune est une espèce benthique (fond sableux et vaseux) qui peut vivre jusqu’à 25 ans dans une profondeur moyenne de 200m. La sole se nourrit la nuit de vers, de mollusques et de petits crustacés. (Photo: Appaloosa)

 

Le Maquereau commun (SCOMBER SCOMBRUS) est appelé localement Kabaila ou Zaroug. c’est une espèce abondante au long du littoral marocain, avec un corps zébré de rayures bleues et une taille entre 18 et 30 cm. Ce pélagique rapide ne possède pas de vessie natatoire, le maquereau doit nager sans s’arrêter pour ne pas couler

 

Le MERLU commun (MELUCCIUS MERLUCCIUS) est une espèce de poisson blanc fréquente dans les zones sous-marine, en pente (Talus continental), caractérisé par une tête pointue et volumineuse, et une forme très effilée. Le Merlu commun vit entre 4 et 7 ans et mesure en moyenne 60 cm, se nourrit de crevette et petits poissons, il tient près du fond et remonte la nuit pour se nourrir.

 

L’Anchois commun (ENGRAULIS ENCRASICOLUS) ou Lanchouba. Ce poisson pélagique a corps mince et allongé est caractérisé par une croissance rapide et courte vie qui ne dépasse pas 3 ans ce qui le rend sensible aux variations de son écosystème. L’anchois commun descend en profondeur en hiver entre 100 et 180 m, et parfois jusqu’à 400m (Photo: Etrusko25)

 

Le Chinchard (TRACHURUS TRACHURUS) est appelé localement « Chrenne ». C’est une espèce des petits pélagiques d’une taille commune entre 15 et 30 cm. Il vit dans une profondeur de 100 à 200 m et parfois en eau plus profonde jusqu’à 600 m. Il est très disponible dans le littoral marocain vu qu’il peut vivre jusqu’à 15 ans! Il est cependant assez sensible aux modifications environnementales. (Photo: Richard Ling)

 

*Le CALMAR (LOLIGO VULGARIS), dits aussi encornets ou calamars est un céphalopode à corps allongé et pointu à son extrémité. Il est doté d’une nageoire triangulaire en position arrière et 10 tentacules porteurs de ventouses autour de la bouche. C’est une espèce semi-pélagique, effectuant des migrations verticales saisonnières entre 20 à 250 m de profondeur. En cas de danger, le calmar peut libérer un nuage d’encre pour troubler l’eau et dissimuler leur fuite…

 

Le PAGEOT COMMUN (PAGELLUS ERYTHRINUS) est également connu chez nous sous les noms de Amzough, Brecha, Breka, Pargo ou encore Cachoukou. c’est une espèce de poisson osseux, démersal de fonds variés (roches, graviers, sable, vase). Il a une taille moyenne de 30 cm, et vit dans une profondeur de 300 m. (Photo: Tripadvisor)

 

Le SAR (DIPLODUS CERVINUS CERVINUS). Connu aussi par Boubradaa ou Sargho, c’est un poisson osseux avec un corps de forme ovale et comprimé latéralement. Il se caractérise par la présence de rayures verticales très sombres alternant des rayures plus claires. Le sar est un poisson blanc et un prédateur qui s’alimente de crevettes, crabes ou coquillages. Il fréquente les zones démersales côtières.  (Photo: Parent Géry)

 

*CREVETTE ROSE: PARAPENAEUS LONGIROSTRIS Connue dans le nord par Gambas, c’est un crustacé de couleur rose ou rouge dont le corps est revêtu d’un exosquelette, avec 8 dents sur le bord dorsal. La crevette rose est une espèce démersale des fonds vaseux ou sablo-vaseux de 70 à 400 m. Sa taille commune varie entre 8 à 16 cm. (Photo: animalesmarinos.net)

 

*Remarque: les crustacés et céphalopodes ne sont techniquement pas des poissons.

Notre sélection ne se base pas sur une méthodologie scientifique. Cet article a été réalisé pour des objectifs de vulgarisation et de sensibilisation.

A propos Imane Edouiri

Imane Edouiri

Imane Eddouiri est passionnée par les sujets de l’Écologie depuis son plus jeune age. Elle est Ingénieure spécialisée dans l’Environnement Marin. Ses autres domaines de prédilection sont le travail associatif et l’entreprenariat sociale.