Les aires protégées du Maroc à la COP23

Bonn: lancement officiel de l’Initiative des réserves de biosphère comme observatoire du changement climatique et laboratoire de développement durable dans la région arabe et africaine(AABRI ), et un side event du Haut Commissariat aux Eaux et Forêts en partenariat avec la Coopération Allemande au Développement (GIZ) pour faire le point sur les initiatives relatives au tourisme durable développé dans les espaces naturels.

 

 A Bonn, lors de la COP23, deux side events ont concernés des sujets relatifs à la valorisation des aires protégées au Maroc: le lancement officiel de l’Initiative des réserves de biosphère comme observatoire du changement climatique et laboratoire de développement durable dans la région arabe et africaine(AABRI ), et l’event sur les initiatives relatives au tourisme durable développé dans les espaces naturels. 

L’AABRI a élu domicile au Maroc

 Suite à la deuxième rencontre conjointe MAB et PHI sur l’Initiative des réserves de biosphère comme observatoire du changement climatique et laboratoire de développement durable dans la région arabe et africaine(AABRI ) qui a eu lieu à Agadir du 17 au 19 octobre 2017, l’initiative a été lancée officiellement lors de la COP 23  à Bonn  dans un side event, organisé par le Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts et la Lutte Contre la Désertification et l’UNESCO. La Sous Directrice Générale de (L’UNESCO) a salué l’engagement du Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts et la Lutte Contre la Désertification pour la mise en œuvre de l’Initiative Arabo-Africaine pour les biosphères (AABRI) et a exprimé son intérêt à ce que le Maroc abrite l’initiative et qu’il en assure le secrétariat à côté de l’UNESCO et l’ISESCO pendant les cinq prochaines années.

A noter que cette initiative a pour objectif de promouvoir les réserves de biosphère en tant qu’observatoire du changement climatique et laboratoire de développement durable dans la région arabe et africaine en se focalisant sur l’eau comme un élément central.

Écotourisme et gestion durable des ressources dans les aires protégées

 Le Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification (HCEFLCD) a également organisé un autre side event en marge de la COP 23, avec l’appui du Projet Tourisme Durable de la Coopération Allemande au Développement (GIZ) sur les initiatives relatives au tourisme durable développé dans les espaces naturels.     

 Cette rencontre a fait le point sur le développement au Maroc des formes alternatives de tourisme durable et de gestion des ressources naturelles, au bénéfice de la population locale face aux impacts liés aux changements climatiques.

 A cet effet et avec l’appui du Projet Tourisme Durable, de nouveaux produits touristiques ont été développés avec et pour la population locale dans les espaces naturels, notamment  le tourisme de vision ( Ornithologie & Faune sauvage), les sports de nature (Randonnée-Trail, Canyonisme-Escalade), la pêche sportive durable et l’aquaculture continentale dans les retenues de barrage ainsi qu’une démarche d’appui à la production et la promotion des produits du terroir.