Le pyrèthre (عود العطاس)

 

 Le pyrèthre ( عود العطاس) est une plante aromatique est médicinale. Au Maroc, bien que le prélèvement et l’exploitation du pyrèthre soient théoriquement prohibés, la plante n’en est pas moins utilisée et exploitée le plus souvent d’une manière anarchique et irrationnelle. Le pyrèthre peut éventuellement être utilisé pour soulager les rages de dent et les maux de gorge. En bouche, la plante fait ressentir qu’elle contient des huiles essentielles par une sensation de picotement sur la langue et a la particularité de faire saliver, d’où son autre nom de « Salivaire ». Le pyrèthre aurait aussi des vertus dépuratives, digestives et psychotoniques.

Anacyclus_pyrethrum_-_Köhler–s_Medizinal-Pflanzen-011
(Illustration: Franz Eugen Köhler, Köhler’s Medizinal-Pflanzen)

 

« Dénomination botanique : Anacyclus pyrethrum (L.) Link

Famille : Asteraceae (Astéracées)

Genre : Anacyclus

Nom latin : Anacyclus pyrethrum (L.) Link

Nom français : Pyrèthre d’Afrique, La «salivaire» ou «œil de bouc»

Nom arabe : Oud AL Attass , Akkir Karha ,

Dénomination locale : Iguendas, Tigandast Agoundis

Description botanique :

Anacyclus pyrethrum est une plante vivace pluriannuelle caractérisée par des :

  • Racines longues, épaisses, fibreuses, brunes à l’extérieur
  • blanches à l’intérieur Tiges nombreuses couchées sur le sol, simples ou peu rameuses ;
  • Feuilles finement découpées, délicates et pubescentes
  • Fleurs avec un cœur jaune, des pétales blanches à l’intérieur et mauves à l’extérieur

Ecologie, distribution et habitat naturel de l’espèce Au Maroc :

Anacyclus pyrethrum se développe dans les bioclimats semi-aride, subhumide et humide à variantes tempérée, fraîche, froide à extrêmement froide C’est une plante qu’on rencontre dans le Moyen Atlas, le Haut Atlas et les Hauts Plateaux du Maroc oriental à des altitudes entre 1000 et 2500 mètres Le pyrèthre d’Afrique semble mieux s’adapter dans les sols bien drainés et des espaces non ombragés et couverts d’arbres ou d’arbustes au niveau des étages de végétation méso méditerranéen, supra méditerranéen et montagnard méditerranéen

Mode de reproduction et de dissémination dans la nature :

La reproduction par voie sexuée est la plus dominante (graine). La multiplication asexuée fragment de la plante ou rhizome) est également possible) Les modes de dissémination des graines sont : la gravité, le vent, l’eau, les animaux (mammifères, oiseaux, insectes, etc.) et l’homme.

La partie de la plante recherchée est la racine qui est collectée à l’aide d’une pioche avec extirpation de la totalité de la biomasse racinaire. Cette récolte abusive basée sur l’arrachage de la plante entière compromet toute possibilité de régénération de l’espèce.

Traitements post-récolte

Après avoir éliminé la partie aérienne, la partie racinaire subit un séchage à l’ombre avant d’être stockée et mise sur le marché.

Etat de conservation de l’espèce à l’état naturel et menaces

Dans la région du Moyen Atlas au Maroc, Anacyclus pyrethrum est surexploité en raison de sa valeur commerciale. L’espèce est menacée d’extinction et des mesures de régénération et de conservation doivent être prises.

Liste des espèces avec lesquelles la confusion est possible :

Il n’y a aucun risque de confusion avec les autres espèces vu qu’elle est la seule plante à avoir une fleur avec un cœur jaune et des pétales blanches à l’intérieur et mauves à l’extérieur. »

 

 

Référence :

Monographie établie en juin 2013 par Dr. Aafi Abderrahman, Centre de Recherche Forestière, Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification, Rabat

Projet PAM