Le spinosaure découvert au Maroc: premier dinosaure semi-aquatique connu

Le Spinosaure, dinosaure carnivore, a vu sa cote de terrifiante gloire augmenter dans le film « Jurassic Park III », quand il est parvenu à terrasser* le -moins fort- Tyrannosaurus Rex.

SpinosaurKemKemBrianEngh
Spinosaurus aegyptiacus chassant des poissons mésozoïque. Illustration par Brian Engh

Actuellement, grâce à un squelette partiel découvert récemment, le Spinosaure a une plus grande chance d’accéder à la célébrité: cette effroyable bête à voile dorsal a passé beaucoup de son temps dans l’eau, une première définitive pour les dinosaures.

Chasseur aquatique 

Une équipe internationale de paléontologues a numériquement reconstitué le squelette du Spinosaurus aegyptiacus à partir d’un nouvel échantillon provenant du plateau de Kem Kem à l’est du Maroc. Les fossiles confirment que le Spinosaure mesurait plus de 49 pieds (15 mètres) de long – au moins 8 pieds de plus que le T. rex, conformément à des estimations antérieures basées sur des échantillons plus fragmentaires. Il a cependant été démontré que le nouveau squelette était encore en phase de croissance : un adulte complet aurait été encore plus grand.

Il y avait cependant des signes Inhabituels que le dinosaure était un nageur fantastique. Les chercheurs ont déterminé que le Spinosaure avait subi une suite d’adaptations qui lui ont permis de passer une grande partie de son temps dans l’eau et que, contrairement à la représentation de Jurassic Park, il aurait fallu à l’animal de marcher à quatre membres une fois sur terre. Cela fait du Spinosaure le premier dinosaure connu comme étant adapté à un mode de vie semi-aquatique.

Semblable à des reptiles marins éteints tels que les plésiosaures et aussi aux crocodiles modernes, le Spinosaure possédait un réseau de petites ouvertures à la fin de son museau qui se sont réunis pour former un réseau interne. Pour les crocodiles cette structure héberge les capteurs de pression utilisés pour détecter les mouvements dans l’eau; le Spinosaure aurait pu l’utiliser pour trouver des proies de la même manière que les requins, les poissons-scies et les dipneustes. Ses dents coniques auraient été idéales pour capturer du poisson, son cou et vertèbres dorsales quant à eux ont été conçus pour une mobilité maximale de la tête une fois sous l’eau. D’autres similitudes avec les crocodiles comprennent la position des narines, qui sont placées beaucoup plus loin sur le crâne que chez tout autre dinosaure. Cela aurait permis au Spinosaure de respirer alors qu’il était presque complètement immergé.

Prendre la mer

Les vertèbres de la queue du Spinosaure ont été formées de manière à permettre une propulsion maximale, ce qui suggère que le dinosaure était un puissant nageur. Ses jambes courtes et ses pieds plats sont superficiellement semblables à ceux des premiers ancêtres des baleines et même à ceux des mammifères modernes qui utilisent leurs pattes arrière pour pagayer.

Les adaptations du squelette du Spinosaure pour faciliter la nage auraient cependant eu tendance à l’entraver sur terre. Son centre de gravité était beaucoup plus en avant que les autres dinosaures théropodes, ce qui signifie qu’il a probablement été incapable de marcher sur deux pieds uniquement. Certains os de son squelette étaient également plus denses que ceux des autres théropodes, un signe clair que cet animal s’été adapté pour passer plus de temps dans l’eau.

Enfin, le «voile» inhabituel sur le dos du Spinosaure, suspecté auparavant de réguler la température du corps, semble désormais plus susceptible d’avoir été utilisée pour l’affichage, restant exposé au-dessus de l’eau tandis que l’animal nageait.

Beaucoup d’animaux dans le passé ont évolué à partir d’ancêtres terrestres pour se transformer en formes marines, y compris les premiers crocodiles, tortues, squamates, et mammifères. Le Spinosaure peut avoir fait partie d’une lignée de dinosaures qui ont expérimentés l’adaptation à une vie pleinement aquatique. Comme il a vécu aux côtés de nombreux autres prédateurs géants, y compris les dinosaures et les crocodiles, ça lui aurait permis de réduire la concurrence en exploitant une nouvelle niche d’alimentation. Ce qui nous montre que même les plus grands dinosaures prédateurs ne sont pas tous des « impasses » évolutives, mais peuvent évoluer avec succès vers une gamme de formes bizarres et variées.

 

Article traduit par Ecologie.ma
Titre original: Spinosaurus is First Known Semi-Aquatic Dinosaur
Source: blogs.discovermagazine.com
*Passage de la confrontation T-Rex VS Spinausorus dans le film Jurassic park 3: