Le Pr Abdelmalek Benabid n’est plus

Un éminent scientifique s’est éteint aujourd’hui. Il s’agit du Pr Abdelmalek Benabid, scientifique et expert en écologie botanique. C’est à lui que nous devons la découverte du Dragonnier au Maroc.

 

L’information circule depuis quelques heures sur les réseaux sociaux. Le Pr Abdelmalek Benabid n’est plus. Le professeur Abdelmalek Benabid est né à Ahfir en 1952. Docteur de l’Université d’Aix-Marseille-III (1982) il a enseigné à l’École Nationale Forestière d’ingénieurs de Rabat-Salé et dans d’autres institutions. Il était entre autres, membre du MAB (Man and biosphere, Unesco).

Auteur de nombreux ouvrages et publications dont La grande encyclopédie du Maroc et Maalamat al Maghrib et l’ouvrage Flore et écosystèmes du Maroc, le Pr Benabid était également coauteur avec le Dr Fabrice Cuzin de la découverte des populations de dragonnier du Maroc.

En plus de ses qualités de scientifique et d’homme de terrain, le Pr Benabid était  apprécié pour ses qualités humaines. Sa disparition, est une perte pour notre pays.

Le Professeur a à plusieurs occasion et avec beaucoup de générosité conseillé nos rédacteurs pour les articles de la rubrique Flore. Il faisait partie de ces « diffuseurs du savoir » qui cherchaient avant tout à étudier et à faire connaître le patrimoine botanique national.

L’équipe d’Ecologie.ma adresse ses condoléances à la famille du défunt et à la communauté des scientifiques, botanistes et forestiers du royaume. A dieu nous sommes et à lui nous retournons.

 

Témoignage de Michel Tarrier:

Abdelmalek était à la fois gentillesse et connaissance scientifique infuse. Cette gentillesse que l’on trouve si souvent au Maroc, cette compétence inouïe et un désintéressement, deux qualités qui, par contre, ne courent pas trop les rues. Sa disparition, annoncée par des soins toujours aléatoires quand il s’agit de cancer, m’accable.

Benabid avait une vie saine qui ne devait pas induire cette maladie si injuste. Depuis plus de 20 ans, il m’identifiait en des délais records les plantes chaque fois que cela était nécessaire à mon travail d’entomologiste. Son livre “Flore et écosystèmes du Maroc” contient une richesse incommensurable de renseignements botaniques, écologiques et écosystémiques, attestant son grand savoir.

Le Maroc et la science botanique perdent un grand homme, non pas un écologiste de pacotille, mais un écologue de très haut niveau.

Un regret : sa compétence aurait pu mieux servir. Il vivait dans la modestie en un monde où les arrogants ignares font l’évènement.

Michel Tarrier Écologue, entomologiste

Photos: Compte FB du Pr Benabid
Maroc Écologie

GRATUIT
VOIR