Tétouan: un jeune homme sauve un vautour fauve

Yasmina Fartakh, membre bénévole au GREPOM, nous a alerté au sujet d’un vautour fauve (Gyps fulvus) qui a été vu dans une maison dans la banlieue de Tétouan, au nord du Maroc. Suite à plusieurs tentatives pour localiser (le propriétaire) le vautour, nous avons enfin pu le voir aujourd’hui.

 

Après vérification de l’état du vautour et  sa désinfection des parasites, nous avons parlé à l’homme qui l’a trouvé pour en savoir plus sur ce cas. Le vautour a été trouvé dans un maquis près de la côte au sud de Tanger Tahaddart par un jeune homme de Tétouan appelé AbdeL’Hafid Touel le 28 Décembre 2014.

Selon AbdeL’Hafid, au moment où il l’a trouvé, le vautour ne pouvait pas voler et avait des blessures sur les deux ailes et sur la patte. Soigné par cette personne pendant plus de deux mois, le vautour est maintenant en très bon état. Comme nous avons pu voir (voire photos), le vautour a probablement souffert d’une collision avec une ligne électrique (plaies cicatrisées aux sommets des deux ailes). Cela fait partie des dangers auxquels sont confrontés ces vautours, Rachid a d’ailleurs évoqué ce sujet il ya quelques mois dans son article le «voyage périlleux de vautours fauves en images« . En Español en el Blog de Aves de Marruecos.

Concernant un autre cas, AbdeL’Hafid rapporte qu’il a vu dans un garage à la périphérie de Tanger un vautour noir de couleur (parce qu’il décrit le vautour fauve comme un vautour de couleur brune, donc il connait la différence entre ces deux espèces). Après lui avoir montré le Guide des oiseaux, AbdeL’Hafid a confirmé que c’était un vautour moine (Aegypius monachus). Cependant, nous ne savons pas comment il a été trouvé et ni quelle fut sa destination finale.

Plusieurs personnes ont essayé de lui offrir de l’argent pour acheter le Vautour fauve (sûrement pour être utilisé pour des fins de « médecine traditionnelle»), mais le jeune homme a refusé parce que « la seule chose qui comptait pour lui, était de voir le vautour voler à nouveau ».

AbdeL’Hafid, est un jeune travailleur qui mérite notre respect pour l’excellent travail qu’il a fait pour sauver le Vautour sans savoir beaucoup sur l’espèce.

Le vautour fauve sera relâché dimanche prochain à Jbel Moussa.

SVP  prenez le temps de lire la campagne GREPOM (BirdLife au Maroc): «Nous disons STOP au braconnage, à la chasse illégale et à l’utilisation de poison, luttons contre ces actes irresponsables!« . Bien que notre cas ne soit pas lié à ces actions illégales, il convient de mentionner ici cette campagne.

 

Article et photos publiés sur moroccanbirds.blogspot.com
Traduction Ecologie.ma