mhorr
Dama

Dakhla: on achève bien les damas (vidéo 2M)

Hier, un reportage diffusé sur le JT de 2M révèle que la survie des gazelles dans la région de Dakhla, province d’Ousserd, est menacée. La multiplication d’actes de braconnage porte préjudice aux chances de survie des gazelles dama m’horr qui ont été lâchées dans leur historique aire de répartition, plus de 40 ans après leurs disparitions.

 

A Dakhla, les membres de l’association Nature Initiative qui sont impliqués dans la cogestion du projet ont arrêté leurs rondes anti-braconnage, depuis novembre dernier, en attendant que les autorités concernées prennent les mesures qui s’imposent afin de remédier à la situation.

 

 

ANI
Communiqué de l’ANI

 

La Gazelle dama (Gazella dama Mhorr) est une espèce de gazelle africaine devenue rare et menacée ; elle est considérée par l’UICN comme au bord de l’extinction. C’est la plus grande gazelle actuelle. « Cette grande gazelle a la même distribution que l’oryx algazelle, avec une préférence pour les milieux rocheux et les ergs. » Sous la pression du braconnage Au niveau mondial, l’espèce est en danger critique d’extinction (CR), et n’est connue à l’état sauvage qu’au Mali, au Niger et au Tchad. « Au Maroc, l’espèce était considérée en 2003 par Cuzin comme en danger critique d’extinction (CR), la dernière observation de l’espèce remontant à 1993, et l’enregistrement des données ayant été arrêté en 2000. Depuis, 6 ans plus tard, aucune observation n’a été faite : le statut proposé oscille entre celui d’espèce en danger critique d’extinction (CR) et celui d’espèce éteinte à l’état sauvage (EW)., cette espèce a disparu a ma fin des années soixante. » « Elle a été réintroduite en 1992 dans la réserve royale de R’mila (prés de Marrakech) et en 1994 dans le parc national du Souss-Massa. L’effectif en 2006 est de 127 animaux (115 dans la réserve de R’mila et 12 dans le parce national du souss massa) »
Ecologie.ma vous est offert par Maroc Ecologie: votre référence pour les formations, communications et conseils dans les domaines de l'Environnement eu du Patrimoine Naturel.

Voir aussi

IFAW

Conservation: une convention signée entre le HCELFCD et IFAW

Le Haut Commissaire aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification (HCEFLCD), …

Nessy

Affaire du dinosaure volé: « Nessy » est rentré à la maison!

« Nessy » a été restitué au Maroc! Le squelette de Zarafasaura avait récemment été sujet à …

12 commentaires

  1. Avatar

    pouvoirs corrompu , et des citoyens pour la plupart des sauvages

  2. Avatar

    Il est impératif que des mesures draconniennes soient prises pour protéger la faune et la flore au Maroc, pays hôte de la COP22.

  3. Avatar

    Qu'attendre d'une bande de sauvages, arriérés ascendants d'analphabètes!!!!

  4. Avatar

    No comment !!

    Christian PHILIPPE LE BAIL

  5. Avatar

    Braconniers criminels à combattre…

  6. Avatar

    Je vois que les chasseurs marocains sont aussi cons que les chasseurs français.

  7. Avatar

    Les gardes forestiers ne sont pas fous de risquer leur vie pour un salaire de misere , en plus ils ne sont pas tous armés contre les braconniers qui eux le sont et n hesitent pas à tirer et meme tuer !!!En plus ils doivent faire leurs rondes à pied ou sur une mule !!!

  8. Avatar

    des décennies de travail et beaucoup de fric partis en fumées en un rien de temps

  9. Avatar

    C'est du braconnage,une chasse illégale donc punie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.