Y a t’il encore des léopards au Maroc?

Alors que nous-nous apprêtons à commencer une nouvelle année, c’est le moment idéal des résolutions et des bilans en tout genre.Voici la question qu’on a trouvé intéressant de poser sur Ecologie.ma : Dans quel état se trouve la Nature de notre pays ? Il y a bien un sujet qui pourrait à lui seul être un exemple à l’image de cette situation et de cette époque que nous vivons. Ce sujet qui nous tient particulièrement à cœur à la tribu des écolos du Maroc c’est les Léopards de l’Atlas.

 

La question que nous-nous posons et qui à chaque fois ravive espoirs et passions dans notre joyeuse fratrie est la suivante: Aujourd’hui, y a-t-il quelque part au Maroc des léopards de l’atlas qui survivent encore à l’état sauvage ?

Beaucoup de « non initiés » prennent cette interrogation pour une blague, d’autres répondent : non ! C’est impossible. Et pourtant… dans notre tribu des « écolos », beaucoup d’entre nous y croient, car les éléments qui pourraient étayer cette hypothèse existent.

En 2010 , on pouvait lire sur des articles de presse :  « des léopards de l’Atlas donnés pour disparus depuis des années, ont été retrouvés dans un plateau de l’Atlas par une équipe de zoologues conduite par le Pr Francisco Purroy de l’Université de Léon (Castille-nord de l’Espagne). Selon l’agence EFE, il existerait une trentaine de spécimens en liberté. C’est ce que révèle l’ouvrage “Le léopard de l’Atlas”,mercredi 12 mai 2010 à l’Université de Léon par le Pr Purroy. Ce dernier a précisé que cette découverte a fait grand bruit, notamment au sein de l’Union internationale de la conservation de la nature (UICN) et qu’il a fallu du temps pour réaliser la portée de ladite découverte. Le zoologue espagnol a aussi révélé que les spécimens retrouvés vivent dans une altitude de 1.500 à 3.000 m et sur une superficie estimée à 4000 kilomètres carrés. L’ouvrage du Pr Purroy retrace la rencontre avec les premiers félins retrouvés, qui a causé au chercheur un émoi indescriptible. Le Pr Purroy a également confié que le véhicule tout terrain de l’équipe est parvenu à des endroits de l’Atlas où l’homme n’a fait que de rares apparitions. Le scientifique a déclaré lors de la présentation de son ouvrage que le Maroc avait donné pour “disparu” le léopard de l’Atlas.»

Suite à la parution de cette information, beaucoup d’échanges et de discussions ont eu lieu sur les réseaux sociaux, et entres autres on pouvait lire des commentaires très édifiants de forestiers marocains qui apportaient leurs point de vue sur le sujet :

« le Pr Purroy s’est trompé sur l’originalité de sa découverte. Je savais par des amis d’Azilal que des félins se sont manifesté à maintes reprises dans les hauts plateaux de cette région qui s’étendent jusqu’au niveau de Zaouite Ahansal en s’approchant à certaines saisons jusqu’aux plateaux dominants la région d’Imilchil. Ces Léopards osent descendre jusqu’aux forêts avoisinant le barrage Bin El Ouidane. Ces infos auraient pu être validées après confirmation par les Forestiers dont certains connaissent l’affaire sans pour autant lui donner importance quelle mérite. Aussi peut être que le Pr n’est pas tombé par » hasard » sur leur emplacement. Dans ces endroits où l’homme est rarement passé selon lui, n’a t-il pas trouvé des douilles de cartouches des traqueurs de mouflon ? Ces braconniers montent et grimpent des falaises dans des endroits où même son équipe n’ont pas encore vu dans le même périmètre qu’il a retracé. On peut dire que cette étude n’a fait que confirmer scientifiquement les observations et les rumeurs des habitants de la région. »

«  les montagnards de la zone limitrophe aux provinces de Midelt – Béni Mellal et Azilal (Tribus d’ait Abdi, Ait Yahya…) ainsi que les forestiers ayant exercé dans cette zone connaissent bien que la panthère de l’Atlas n’est pas éteinte et que des individus rodent encore dans ces régions à l’orographie et au climat difficile au delà de 2800 d’altitude la forêt (Tazguzaout,Fazaz ….) cède la place à des montagnes asylvatiques (Zone déserte, altitude avoisinant les 3000 m, montagnes rocheuses à pentes abruptes……). Les témoignages recueillis attestent de l’existence de cette espèce dans cette zone à travers des traces laissées sur la neige, par des attaques de chiens, et par le fameux signale de prise de repas sur un perchoir. Au années 80 il y avait une étude scientifique qui a été menée dans cette région pour mettre en évidence cette espèce, les premiers résultats étaient probants (découverte de traces sur le sol, d’excréments…) malheureusement la mission n’a pas été à terme à cause d’un accident mortel survenu à l’un des membres de l’équipe. Le Maroc n’a pas donné pour disparu le léopard de l’Atlas en témoigne les affiches de l’administration forestière qui présente jusqu’à aujourd’hui le léopard parmi les espèces en voie de disparition. En fin j’estime que le travail effectué par le Pr Purroy est un grand travail du moment qu’il a donné la vie à la légende. »

Un an après, on pouvait voir que les autorités concernés avait finalement finit par mettre la panthère sur la liste des espèces éteintes. Est ce une raison suffisante pour perdre tout espoir de retrouver des individus vivants ? Vu la particulière discrétion du félin (et  la grande difficulté de circuler dans les régions escarpées où le félin a été observé la dernière fois) on pourrait croire que non.

Ce félin qui a été séparé de son cousin africain par le Sahara a fini par s’adapter a son domaine nord africain (il a une épaisse fourrure). Le Léopard de l’Atlas n’a pas été prélevé pour vivre en captivité, et sa disparition à l’état sauvage serait synonyme de disparition complète et totale.

Espérons que les autorités concernées ainsi que tous les Marocains dans leurs globalités ne manqueront pas de donner aux léopards (et aux autres espèces) la valeur et l’attention qu’ils méritent, car ils appartiennent à l’humanité entière avant d’appartenir au Marocains, et les moyens qui seront mis à disposition pour les retrouver et œuvrer à les conserver ne seraient pas des fonds perdus.

Aujourd’hui, à l’image de son léopard, le Maroc est aussi un trésor de nature qu’il ne faut pas délaisser, car tout se qui part ne revient pas. Les animaux et écosystèmes qui ont évolué des millions d’années pour être ce qu’ils sont aujourd’hui ne seront jamais ramenés à la vie si jamais ils venaient à disparaître. Pensez-y.

Bonne année à tous.

A propos O.A

O.A
Fondateur d'Ecologie.ma, Oussama Abaouss est un journaliste spécialisé dans le patrimoine naturel du Maroc. Membre du Groupe d’Etudes et de Recherches des Écologistes Sahariens (GERES), et du BMAC (Barbary Macaque Awarness and Conservation), il est également fondateur de "la tribu des écolos".
  • Mohamed WYDADI

    bsr,
    comme vous je suis un grand écolo… j'ai une info qui vous rendra plus que heureux: une vidéo du léopard de barbarie existe belle est bien sur YouTube, elle a été filmer par la chaine quatari "al jazira wataikiya" en 2009 soit un ans avant la publication de l'ouvrage espagnol, il faut juste mettre "hayat al barari fi sahari chamal ifrikiya" à partir de la quatrième partie. toute personne ayant consulter la vidéo est remettant en cause qu'il s'agit du Maroc ignorerais tous simplement son pays.

  • bonjour, merci pour votre éclairage. le documentaire en question est une traduction, il s agit de la production "Sahara source de vie" . a ce qu'il parait le léopard qui y apparaît n'est qu'un montage d'image réalisées au Maroc (mouflons) avec qu'autres réalisé dans une autre contrée. le résultat est vraiment bluffant , le plus probable étant que jusqu'au jour d'aujourd'hui aucun léopard de barbarie n'a été filmé à l’état sauvage au Maroc.

  • Fouad

    Non, vous vous êtes trompés, il ne s'agit pas du même documentaire. Le documentaire d'Aljazeera parle juste du Maroc alors que "Sahara source de vie" parle du grand Sahara africain. Dans le documentaire d'Aljazeera, la panthère en question, un vieux et robuste mal au pelage dense, a été filmée dans une forêt de cèdre enneigée et c'était très clair qu'il s'agissait de l'Atlas MAROCAIN.

  • jugez pas vous meme , voici les liens pour les deux reportages:

    حياة البراري في صحاري شمال افريقيا:


    sahara source de vie :

    • Brahim

      Bonjour Si Oussama,
      je viens de découvrir dans le site ecologia.ma cette rubrique sur la panthère de l’Atlas et je voudrai réagir sur 2 points:
      – Le film ‘Sahara source de vie’ est excellent mais je pense au montage pour lier les scènes: les mouflons à manchettes en troupeau sont filmés dans une réserve au Maroc comme le montre les arbres écorcés et piétinés. La séance de la panthère dans le sud algérien comme le fennec, la hyène, l’addax et les gazelles dorcas.
      – La panthère au Maroc : comme j’ai travaillé sur son aire d’existence entre 1985 et 2005 il me semble qu’elle existe encore mais en très faible nombre des individus erratiques dans la région d’Azilal.Je connais parfaitement tous les sites cités par le randonneur et je peux aider Mr Talal à réussir son documentaire Bon courage.

  • c'est humiliant,au moment ou les russes cherchent et quêtent pour des cellules de Mammouths pour cloner,nous au Maroc avec toutes la richesse qu'on a ,personne ne veut faire l'effort de nous chercher ces espèces dont nous rêvons tous les léopards,la hyène rayée,les antilopes……. ;et on donne le temps pour ces sales braconniers qui collaborent les corrompus mecs des EAUX et FORETS pour exterminer ce qui nous restent en faune,même les lièvres on en trouvent plus dans certaines régions,les reptiles les rapaces les renards…..
    Moi je suis éreinté ……..et je me tais.

  • mounir

    En visualisant les deux documentaires: حياة البراري في صحاري شمال افريقيا et sahara source de vie sont la meme chose tourné région d’Imilchil, donc déja bonne nouvelle existance dans deux régions différents celle d’Azilal, ou le Zoologue Espagnol les a découvert en 2010, et en 2009 par le réalisateur de ce documentaire .

    NB: Des veterinaires interessés par une excursion dans le pays des léopards ?

  • Simo

    salut a tous
    effectivement le documentaire diffuser le 25 avril sur france 5  » sahara, source de vie » avait montrer ce qu’on croyait vrai! une panthere pardus dans les monts de l’atlas mais en fait, aprés quelques recherches, j’ai trouvé que c’est un trucage: la séquence de la panthere a été tourné en californie avec un storyboard bien soigné afin qu’elle donne impression qu’elle chasse les moufflons…

    voici le lien pour verifier:
    http://articles.latimes.com/2000/may/24/entertainment/ca-33286?pg=1

    et voici l’extrait
    Consider one of the film’s more reluctant stars: the barbary leopard of the Atlas Mountains. These camera-shy felines are rarely seen in the wild, let alone filmed. A similar Zagros leopard from the mountains of Iran was acquired by the Mandalay team, and the pampered star was flown in to the local San Bernardino Mountains, where the dry pine and oak forest matches that of the Atlas in Morocco. Scenes of the pursuing leopard were carefully shot to storyboard in California, to be intercut with the goat-like mouflon being chased in Morocco.

  • talal

    je travaille sur un documentaire concernant la panthera pardus panthera j’espère le réussir j’ai besoin de patience surtout de vos encouragement chers amies

    • O.A

      Bon courage Talal! pouvez vous nous donner plus de detais 🙂 c’est au Maroc votre documentaire?

      • talal

        oui oui je compte faire ce documentaire au Maroc et plus précisément les régions Boutferda,Imlchil,ait yahya,ait abid si vous souhaitez m’aider par quelque document ou autre sa me ferais tellement plaisir vous pouvez me contacter par email voila : mberichi@gmail.com et merci d’avance

    • mounir

      C’est excellent Talal, si t’as besoin de partenaire, ( photographe) fait signe 😉

      • talal

        mounir je vous remercie quand le temps sera venu je vous contacterez inchalah laissez vos coordonné sur mon email merci pour info je suis un étudiant en cinéma et audiovisuel et on est une équipe de quatre jeunes personnes très ambitieux et ce projet on le tien a coeur.

  • bonsoir je suis un Algerien je vien de poursuivre le leopart de atlas pour mon documentaire de nature sovage en algerie et j’ai trouver des traces mes j’arrive pas encore de capture en video si ya un chercheur pour m’aider avec le gps ou se trouve exacte de notre cote en algerie.

  • hammadi

    Bonsoir , je m appelle HAMMADI et je suis un randonneur depuis qiq années
    suite à l article du professeur purroy j ai pu locaiser qiq village pour etre au sein des 4000 km 2 dans lequels peut se trouver notre leopard ou le petit groupe des leopard 30 individu selon MR purroy ,
    avec un petit groupe d amis de différente spécialités, botaniste , anthropologue, taxidermiste , pharmacien , historien ……
    le point de départ fut aghbalou n sardane à partir de elksiba sur la route d imilchil et à partir d aghbalou nous nous sommes orientés vers boutferda et les greniers d aoujgal pour faire une longues piste au milieu de nul part et arriver en fin de journée à ANERGUI , ce fameux village qui existe au bout du monde entouré par des montagnes majestueuses et qui laisse penser au leopardo del atlas ,
    le soir après le diner une discussion fut déclenchée à propos de sujet et le chef de famille nous raconta qu ‘en année HIVER 2010 pendant son déplacement en voiture sur la route de taglaft le véhicule était tombé en panne et son frere du partir chercher un mecano
    et notre ami est resté seul à coté de la voiture et il faisait nuit soudain il aperçoit la silhouette d un animal qui poussa des rugissements effroyable certainement d un prédateur affamé . en effet durant l hiver la nourriture est moins abondante pour notre cher leopard qui dévore notamment le singe macaque se trouvant en grand effectif sur l atlas
    nous disposons d autres témoignages de la part de certains bergers de la régions , nous sommes toujours en contact avec les habitants de ANERGUI. souhaitant avoir des nouveautés de la présence de cette espèce .
    je laisse mon adresse mail pour toutes personnes intéressantes et intéressés: hammadi.rando@gmail.com

    merci

  • Kriss

    Professeur PURROY me semble PUR ROI de la fantaisie?
    Je n’ai jamais vu de léopards généralement discrets et solitaires ou temporairement en famille de 2 ou 3 enfants, dans le monde entier, devenus tant grégaires au Maroc qu’ils se tiennent en groupe de 20 individus?
    Par ailleurs alors que justement on se ballade généralement avec un équipement photo des plus efficaces lui reste les mains dans les poches? Sur 30 individus aperçus, pas une seule fois l’opportunité d’une photo?
    Et pour finir, autant de prédateurs de 15 à 20 kg dans un espace si réduit avec des portées chaque année, nécessitent un énorme cheptel de proies (du même poids et au moins une par semaine). Les proies sauvages singes ou autres n’y suffiraient pas, moutons et chèvres en feraient partis, or aucune plainte des bergers du coin et sur les dizaines de km obligatoirement parcourus par ces animaux en chasse, jamais personne n’a rien vu ?
    Je crains que malheureusement le braconnage toujours actif a fait son oeuvre depuis longtemps, espérons simplement qu’un couple ou deux loin de tout, isolés soient encore vivants et…….. qu’ils restent surtout cachés svp car impossible aujourd’hui en dehors des réserves ..et encore? de protéger ces animaux!
    Personne ne peut imaginer la bêtise humaine pour tuer?
    Voici ce que m’a raconté des gardes E&F au sujet des 2 dernières gazelles qui se trouvaient dans leur zone et qu’heureux ils essayaient de protéger. Un jour elles ont disparu? Ils sont allés au seul point d’humidité toujours stagnante où elles avaient l’habitude de venir boire! Ils y ont trouvé 3 boites de sédatifs vides et les emballages aluminium d’environ 30 pastilles de ces somnifères qui avaient du être dissoutes dans l’eau.
    Alors OK pour les reportages miracles? Découvrir, filmer, photographier ces légendaires léopards mais pour se taire?
    Sachez que si vous publiez quoi que ce soit, ils seront tués dans l’année! Des dizaines de singes, mouflons, gazelles, outardes, chacals, renards etc..y sont déjà passés en 30ans!
    A vous de choisir!

  • Said
    J ai visite certaine foret au moyens atlas c ‘ est honteux de ne pas avoir unr reserve naturelle comprenant les richesse du MAROC tel que le lion de l’atlas, la panthere alors que il y a que des sangliers qui regnent sur nos forets merci de reintegrer nos lions dans la foret

  • En 2006 un braconneur qui habite a el hajeb a tue un lynx a ifrane j etais tres furyeux ce dernier m a confirme que la panthere existait dans les provinces de khnifra sans me donner des precisions toutefois il m a confirme que si il criosait un jour une panthere il la tuerai sans aucune isitation ce qui est d inatmissible il faudrai que tout les marocains combattent le braconnage contre les especes portaient disparu je r este didpo au 0656001733

  • Salim meghni

    Le lynx caracal vit toujours dans les plateaux de l’escarpement d’Azrou, ainsi que dans les forets de cèdre clôturées aux alentours d’Ifrane. Durant une de mes sorties sur le terrain j’ai trouvé un grand specimen mort, surement tué par des chiens.. Je suis au fait originaire de la région, que je connais trés bien. Mon métier initial est loin d’être en liaison avec la nature, mais celle ci demeure ma plus grande passion. Je fait bcp de randonnées en montagne et en foret, afin de retracer les animaux sauvages qui peuplent la région. A ma surprise, je croyait que seulement le sanglier, le renard roux et le chacal doré peuplaient nos sous bois, mais la genette, le serval, le lynx, le loup africain ( ouchen akhatar ) et la hyène rayée sont toujours la. Au cours de mes longues recherches, j’ai pu récolté plusieurs données, des photos, des traces, des échantillons qui servent de preuve a l’existence de certaines espèces.
    Depuis mon plus jeune âge, lorsque je regardais vers l’horizon, j’étai persuadé que ces infinis étendus forestiers sauvages avaient tant de choses a nous dévoiler, et que notre connaissance était vraiment très modeste

    Caracal_RassLma.jpg

  • Salim meghni
  • bonjour j’ai fait une randonnée il y a quelques années dans la région d’azilal. en partant de Taban’te vers Zaouiyate Ahenssal. a mi chemin entre Lac Izorare et Ahensal en passant par Asmessouk on a fait une piste qui ne figure pas sur les cartes des randonnées ni dans les répertoires des guides locaux. et la densité des forets qu’on a découvert plus présence d’eau en abondance et gibier Aroui (mouflon a manchettes) sanglier et autres on c’est dit qu’il y a de fortes probabilités de présence de panthère de l’atlas. les conditions dans ces régions sont tellement difficiles et les terrains sont inaccessibles et immenses. donc bon signes. on a aussi rencontré des gens de la région des éleveurs de chèvres qui parlent d’un soit disant monstre (wa7che) qui sort manger leurs chèvres de temps en temps !!!!

  • paco

    C’est possible qu’ils peuvent encore exister dans ces zones…moi je reste en afrique,au gabon precisement,je suis forestier,je reste dans une foret qui pulluent de panthers mais pour les voir c’est difficile,je vois leurs traces tout les jours.et pendant 13 ans je les ai vus une dizaine de fois, nez a nez souvent, mais brusquement quand je rentre le soir ou tard la nuit sur les pistes forestiere(en voiture). Ils sont tres mefiants,nocturne,tres rapide…et s’il ya encore du gibier dans la zone(sanglier,moufflon,singe,gazelle)c’est possible qu’on peux les trouver.

  • rayyane

    Est ce que vous pouvez me répondre a cette questions vous pouvez refaire une autre recherche parce que le léopard d Atlas il n a pas disparu comme vous avez decouvert le lion

    • ibrahim

      Il faut savoir que le léopard et un animale solitaire qui préfère rodé la nuit, aussi sensible a tout changement brusque a son entourage bruit ou odorat, ce qui fait de luis un animale difficile de localisé, même pour des spécialistes les plus expérimentés, car il faut avoir beaucoup de patience et surtout rester immobile pendant des heures planqué dans un endroit stratégique où vous pouvez maîtriser le terrain sans oublier de ne pas fair du brbruit ou de propager l’odorat humaine.
      C’est pour cela les expeditions en grand nombre de gens mobilisé tout le temps en faisant du bruit constant et propageant differentes odorat, capable d’alerter ce félin rusé maître de l’art du camouflage.
      Si vous voulez vraiment avoir l’opportunité de prendre en surprise ce félins, il faut être un professionnel du terrain, un homme qui sais lire entre les ligne de la nature, sensible a tout changement du vent, bruit, surface et surtout avoir le matériels idéal pour traqué ce phantom la nuit, car c’est a ce moment la les chances se multiplie.
      En fin j’encourage tous ces gens pour leurs effort soulevées de leurs amour et patriotisme, ce pays dieux le protège a besoin de gens comme vous, ne perdez pas l’espoir c’est a force de forger qu’ont devient forgeron, j’aimerais y participer un jours a une telle expedition avec un peu d’expérience je pourrai être utile. Bon chance et que dieux vous bénisse mes cher compatriotes.

  • davidsudest

    le Maroc doit absolument protéger ses derniers léopards, un trésor vivant de l’humanité, déjà que l’Atlas porte la triste histoire des disparitions du plus beau lion du monde : le lion de l’Atlas et de l’ours de l’Atlas à cause de la destructivité humaine.

  • berbere.j

    Bonjour a tous…
    excellent site et super commentaires. .
    tout d’abord etant moi meme originaire de la region d’azilal plus précisément de demnate,que jai quitté a lage de 4 ans cela fait donc 3 4ans voila vous avez mon age…
    jy retourne de temps en temps je suis rentré il y a jne semaine et je me suis encore posé la question en regardant les montagnes au loin y a til encore des animaux sauvages? ?
    En imaginant encore des leopards…etc….pour faire court il y 2 ou 3 ans ..je me suis mk a faire des recherches ,des metites, sur l’atlas …et deja tout petit ,en me rendant dans mon village d’origine , je posait des questions a ce sujet,et p,eins d’histoires incroyables mon était contè…sur des lynx sauvages a priori même des panthères! !!! Alors si vous souhaitez en debattre discuter etc…et meme qui sait faire un tour sur l’atlas (jen rêve ) n’hésitez pas!!

  • en inde il ont pu sauver les 20 individus de lions d’Asie qui resté et c’est grace a un Mahraga qui interdis la chasse et il a crié une réserve naturelle  » le reserve de Gir ». aujourd’hui en compte plus 400 individus . pourquoi ne pas faire la méme chose au maroc avec le Panthera leo leo et avec le leopard de l’atlas

    • Amphicyon Ingens

      tout à fait, le maroc a la chance d’avoir une faune incroyable, ne l’exterminez pas, n efaîtes pas comme la France, incapable de préserver ses ours ses lynx et ses loups intelligemment; l’homme doit sortir de son obscurantisme et sa destructivité envers les animaux et l’environnement essentiel à l’humanité.

  • Amphicyon Ingens

    la faune marocaine est un trésor qu’il faut absolument protéger; les espèces sauvages ont le roit d’y vivre c’est à l’animal humain d’être un gestionnaire de ses frères animaux non humain.