Al Hoceima: formation sur les techniques de surveillance de la biodiversité marine

A Al Hoceima a eu lieu du 26 au 29 juin une formation nationale sur les techniques de surveillance de la biodiversité marine au Parc National d’Al Hoceima. Cette formation a été organisée dans le cadre du projet EcAp-Med II et le projet MedKeyHabiats II, en collaboration avec le Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification.

Afin de renforcer les capacités des acteurs locaux marocains sur les techniques de surveillance de la biodiversité marine, avec un focus sur les habitats marins et les oiseaux marins au niveau du Parc National d’Al Hoceima, une formation a été organisée dans le cadre du projet EcAp-Med II et le projet MedKeyHabiats II à Al Hoceima a eu lieu du 26 au 29 juin:

Le projet Ecap-Med II est une mise en œuvre méditerranéenne de l'approche écosystémique , en cohérence avec la directive-cadre «stratégie pour le milieu marin» de l’Union européenne (UE). L’objectif global de ce projet est de soutenir la Convention de Barcelone du PNUE / PAM et ses Parties contractantes du sud de la Méditerranée à mettre en œuvre l’approche écosystémique en synergie et cohérence avec la mise en œuvre de la Directive Cadre Marine de l’Union Européenne. Le projet vise à aider ces pays à mettre en œuvre la feuille de route EcAp, en les aidant à mettre en place de nouveaux programmes de suivi conformes à l’EcAp. Cela permettra, pour la première fois, un suivi quantitatif du statut de la mer Méditerranée et de la côte sur une base régionale, couvrant la biodiversité et les espèces non indigènes, les côtes et l’hydrographie, et la pollution et la surveillance des déchets marins de manière interconnectée.

Plus d’information sur le projet Ecap-Med II? cliquez ici!

Le projet MEDKEYHABIATS réalise une cartographie des habitats marins clés de Méditerranée et promotion de leur conservation par l établissement d Aires Spécialement Protégées d Importance Méditerranéenne (ASPIM). L objectif du Projet MEDKEYHABITATS consiste à établir des inventaires cartographiques des habitats marins clés d’intérêt pour la conservation en vue d’étendre le réseau d’aires Spécialement Protégées d’importance Méditerranéenne (ASPIM), comme prescrit par le Protocole ASP/DB de la Convention de Barcelone. Le projet aidera les pays partenaires à mettre en œuvre les actions nécessaires par rapport aux priorités du PAS BIO et les recommandations des plans d action relatifs à la conservation de la végétation marine, la conservation du coralligène et des autres bio-constructions et la conservation des peuplements obscurs de la mer Méditerranée (grottes sous marines, canyons, ). PAYS BÉNÉFICIAIRES : 8 pays riverains de la Méditerranée à savoir l Albanie, l Algérie, la Croatie, l’Egypte, la Libye, le Maroc, le Monténégro et la Tunisie.

Photos: Compte FB de SPA RAC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.