Journée Mondiale de la Faune Sauvage

Journée Mondiale de la Faune Sauvage: un atelier pour accompagner l’opérationalisation de la loi 29-05

 

Le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification (HCEFLCD) en partenariat avec le Département de l’Intérieur Américain (DOI) a organisé, vendredi 03 mars 2017 au jardin zoologique de Rabat, un atelier sur le plan d’action national* de mise en œuvre de la loi 29.05 relative à la protection des espèces de flore et de faune sauvages et au contrôle de leur commerce.

 

Le Maroc a commémoré la Journée Mondiale de la vie sauvage le 3 mars dernier. Cette année, la célébration de la journée a été placée sous le thème « Écoutons la voix des jeunes». L’objectif étant « d’impliquer les générations futures dans la lutte contre le braconnage et la contrebande des animaux sauvages ».

Le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification (HCEFLCD) a organisé vendredi dernier, un atelier national conçu comme une présentation introductive du plan d’action national de mise en œuvre et opérationalisation de la loi 29-05 relative à la protection des espèces de flore et de faune sauvages et au contrôle de leur commerce.


Lors de cet atelier, les divers intervenants de l’administration des douanes et des directions régionales du HCEFLCD ont abordés les détails techniques relatifs à trois axes:

  • Les conditions d’importation, de transit, d’exportation et réexportation des espèces sauvages
  • Les conditions d’élevage, de détention et de transport de ces spécimens
  • Les mesures particulières applicables aux prélèvements et aux réintroductions de spécimens dans le milieu naturel.

Par la même occasion, les résultats d’une enquête -effectuée à Tanger, Rabat, Casa et Marrakech- sur le commerce des espèces menacées ont été présentés. La journée a permis de faire converger les visions et préoccupations des participants dans une perspective constructive qui vise à faire appliquer la loi par tous et partout dans les plus brefs délais.

Le Royaume du Maroc est l’un des premiers signataires de la Convention sur la Diversité Biologique en 1992. A partir de cette date le HCEFLCD a mis en place et en œuvre un certain nombre d’actions dont :

I) la mise en œuvre du plan directeur des aires protégées par la création de plus de 154 Sites d’Intérêt Biologique et Ecologique (SIBE),

II) une dizaine de parcs nationaux,

III) l’inscription de 24 zones humides d’importance mondiale dans la liste Ramsar,

IV) la mise en œuvre des programmes de repeuplement et de réhabilitation d’espèces disparues comme la gazelle mohr, l’autruche à cou rouge ; l’addax…

V) l’élaboration de plans d’aménagement et de gestion de dix parcs nationaux et certains SIBE,

VI) le renforcement du cadre législatif par la promulgation et l’élaboration de la loi sur les aires protégées et la loi sur la commercialisation des espèces de faune sauvage menacées d’extinction et inscrites sur la liste CITES.

Ecologie.ma vous est offert par Maroc Ecologie: votre référence pour les formations, communications et conseils dans les domaines de l'Environnement eu du Patrimoine Naturel.

Voir aussi

Gypaète

Lancement du premier programme de recensement des rapaces au Maroc

Le premier programme de suivi et de recensement des rapaces rupicoles diurnes au Maroc, action …

drones

Drones et big data: la prochaine étape dans la lutte contre l’extinction de la faune sauvage?

Les technologies émergentes sont une aubaine pour le travail des chercheurs dans le domaine de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.