La gerboise du désert

« La gerboise du désert est un rongeur aux longues pattes postérieures dotées de trois doigts lui permettant de faire des bonds de plus de 3 m.

 

Ce petit mammifère a l’allure d’un petit kangourou au pelage brun-roux. Il vit dans les déserts d’Asie et d’Afrique y compris dans le Sahara marocain. La gerboise peut atteindre une vitesse de 24 km/h.

Les gerboises fouissent le sol ou le sable et se nourrissent de plantes, de graines et d’insectes. En période de sécheresse, elle peut se passer de toute boisson pendant plus de trois ans : son urine est d’ailleurs très concentrée. Sous des températures très élevées, la gerboise creuse un terrier pour s’y réfugier, puis le bouche pour conserver toute la fraîcheur à l’intérieur.

Leurs sens sont très aiguisés : ses moustaches aussi longues que son corps palpent constamment le sol, son ouïe est extrêmement fine grâce à la conformation particulière de son oreille interne, et sa vue est excellente. De plus, en s’appuyant sur sa queue longue et puissante, elle peut se tenir debout, ce qui accroît son champ de vision. La gerboise est extrêmement rapide : prenant appui sur ses pattes de derrière qui sont très longues, elle file à grands bonds comme un kangourou ; les « raquettes de poils » dont sont munis ses doigts l’empêchent de s’enfoncer dans le sable. Sa queue fait balancier et même gouvernail grâce à la touffe poilue « en drapeau » qui la surmonte.

Comme les kangourous, la gerboise du désert (Jaculus jaculus) se tient debout sur ses pattes postérieures, appuyée sur sa longue queue qui lui sert de troisième pied.

La gerboise (Springmäuse en allemand) a inspiré en 1990 au dessinateur allemand Thomas Goletz le personnage de Diddl qui est rapidement devenu un favori des enfants et des adolescents d’Europe. »

L’Univers fascinant des animaux Fiche 214, groupe 1
Grand dictionnaire des animaux, Bordas ed,Vol 10, pp 1897-1898
Traité de Zoologie Tome XVII Fascicule II, pp 1333-1334