Suivi GPS des aigles ibériques au Maroc

 

Le site Moroccan Birds rapporte quelques informations sur le suivi GPS d’aigles ibériques de passage au Maroc.

 

L’Aigle ibérique (Aquila adalberti) a longtemps été considéré comme une sous-espèce de l’Aigle impérial (Aquila heliaca) jusqu’à ce que les travaux des chercheurs Seibold, Helbig, Meyburg, Negro et Wink sur l’ADN des deux populations d’oiseaux aient démontré en 1996 qu’il s’agit de deux espèces distinctes.

Cet oiseau mesure 74 à 85 cm de longueur pour une envergure de 177 à 220 cm et une masse de 2,5 à 3,5 kg. Le plumage adulte marron-rougeâtre définitif est atteint entre l’âge de 6 et 8 ans.

L’Aigle ibérique, classé comme espèce en danger et vulnérable, vit dans un habitat restreint. De nombreuses menaces (empoisonnements, perte de l’habitat, électrocutions sur les lignes électriques, dérangements humains, déclin de ses populations) pèsent sur lui, faisant de ce rapace l’un des plus rares au monde. Il est présent uniquement dans le sud-ouest de la péninsule Ibérique (Espagne & Portugal) et d’une manière moins prononcée au nord du Maroc.

Le site Moroccan Birds rapporte quelques informations sur le suivi GPS d’aigles ibériques de passage au Maroc. Ci-après la traduction de l’article en question :

« Dans le cadre d’un projet de réintroduction de l’aigle ibérique (Aquila adalberti) en Andalousie qui a commencé il ya 10 ans, Junta de Andalucía ont relaché environ 90 oiseaux dans le sud de Cadix, et sont parvenu à créer une nouvelle population reproductrice dans cette région. Le projet de suivi est fait avec la collaboration de la station biologique de Doñana (EBD-CSIC) qui s’est chargé d’équiper les aigles avec des émetteurs GPS.

Cette année,  six aigles ont été libérés avec des émetteurs GPS. Cinq d’entre eux sont signalés actuellement au Maroc ( le sixième vient de rentrer en Espagne). Les aigles nommés d’après leurs anneaux sont dans les régions suivantes, du nord au sud:
·  Aigle ‘78′ est dans la région de Boumalne Dadès.

·  Aigle ‘75’ est dans la région de Tiznit.

·  Les Aigles 76 et ‘6M’ sont dans la région de Guelmim. La position de ce dernier ne semble pas se déplacer, il est donc soit possible que l’aigle soit blessé ou que l’émetteur ait été perdu.

·  Aigle ‘5W’ dans le sud (Sahara)

·  Aigle ‘5’ est à l’heure actuelle retourné en Espagne après une visite au Maroc (bagué dans la région de Doñana)

Jose Rafael Garrido, Directeur de «Surveillance de la faune et des programmes de gestion de (Junta de Andalucía)  a expliqué à Moroccan birds qu’ils ont déjà eu quelques informations concernant des immatures d’aigles ibériques enregistrés à Guelmim – région de Guelmim – Tan-Tan- au cours des dernières années. Selon lui cette région pourrait être une bonne zone de dispersion pour les jeunes aigles ibériques.

En ce qui concerne l’aigle ‘6M’ qui ne semble pas se déplacer, notre ami Ali Irizi s’est porté volontaire pour aller à la recherche de l’aigle (ou de l’émetteur), afin qu’on soit fixé sur ce qu’il lui est arrivé. Nous lui souhaitons bonne chance ! »

 

 

Aquila adalberti
Aigle ibérique équipé de transmetteur GPS. Photo: Consejería de Medio Ambiente y Ordenación del Territorio, Junta de Andalucía.

Un commentaire

  1. Un oiseaux magnifique, j'ai eu la chance de les voir en migration traverser le détroit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.