Azrou : Lancement de la campagne nationale de reboisement

Dans la région d’Azrou, le Haut commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification a lancé mardi, la campagne nationale de reboisement 2015-2016.

 

Face aux problématiques de déforestation et de dégradation de la cédraie, le HCEFLCD adopte une stratégie qui ambitionne de contenir le phénomène voire de l’inverser. Pour y arriver, plusieurs programmes nationaux traitent les différents aspects en relation avec la dégradation des écosystèmes forestiers au Maroc.

Aux problèmes complexes, des solutions complexes. Ainsi, le nouveau plan décennal 2015-2024 s’articule autour de trois grands axes :

Le programme de sauvegarde et de reconstitution de l’écosystème cédraie du Moyen Atlas, qui s’emploie à apporter des solutions aux problématiques dont souffre la forêt de cèdre. Le surpâturage, le dépérissement naturel des arbres suite aux effets des changements climatiques, aussi bien que la surexploitation du bois par le prélèvement excessif ou par la coupe illégale sont les questions majeures auxquelles tente de remédier ce programme de sauvegarde. Le programme décennal 2015-2024 dont le coût global atteint 461 MDH ambitionne d’atteindre 60000 ha de superficie globale de régénération (le double de celle atteinte durant le premier décennal) et quelque 600000 ha reboisés (toutes espèces confondues). Pour assurer la réussite des plantations le HCEFLCD compense les droits d’usage en organisant les usagers en associations sylvo-pastorales, coopératives et groupements (165 associations à ce jour) qui, en contre partie des mises en défens de périmètre plantés , bénéficient d’une subvention annuelle de 250 dh/ha durant toute la période de mise en défens.

Le programme national de réduction de la consommation de bois de feu dans les régions prioritaires est destiné à réduire la pression énergétique sur les forêts. A cet effet des fours améliorés dont ont bénéficié quelque 1420 ménages installés dans les zones prioritaires  durant le décennal 2005-2014, constituent un outil dont l’efficacité énergétique ne peut qu’améliorer les conditions de vie des usagères. Durant le décennal 2015-2024  plus de 60000 ménages seront dotés de ces fours. Cette solution a pour objectif de diviser par 20  la quantité de bois de feu prélevée dans les forets.

Le programme de lutte contre les délits forestiers, s’articule plutôt autour de l’optimisation des moyens et des ressources humaines, le renforcement des capacités des structures de la DREFLCD ainsi que l’amélioration des conditions de travail du personnel. Le plan opérationnel qui a permis de diminuer les cas d’agressions envers le personnel forestier autant que le nombres global des délits de coupe de bois de cèdre continue sur sa lancée en prévoyant entre autres de réhabiliter et d’entretenir les maisons forestières, l’aménagement de nouvelles pistes, le renforcement du parc automobile, l’amélioration et acquisition d’équipements radio, l’amélioration de l’encadrement pour l’usage et la sécurité de l’armement, le renforcement de la surveillance de la forêt…

1 décembre, lancement officiel de la campagne nationale de reboisement :

A l’arrivée du Dr L’Hafi, une présentation a été faite par Kamal Mofadal, Chef de Service des études, Aménagements et de la Planification  à la Direction Régionale du HCEFLCD du Moyen Atlas sur les résultats et perspectives d’avenir des travaux de reboisement et de régénération dans le cadre du décennal 2015-2024.

A l’occasion, une démonstration a été faite afin de tester un nouvel équipement pour la mesure exacte des spécimens d’arbres. Cet outil à la pointe de la technologie, permettra de faciliter certains aspects du travail des forestiers sur le terrain.

Le haut commissaire a ensuite planté un cèdre de l’Atlas en signe de lancement pour la campagne nationale de reboisement puis a procédé à la distribution de plusieurs dizaines de fours améliorés au bénéfice de ménages vivants dans la cédraie. Enfin, le haut commissaire a remis les clés d’une douzaine de véhicules tous terrains aux agents des eaux et forêts des différentes zones de la région.

 

 

  • fut aussi penser a l’extrême pauvreté des populations riveraines de ces forêts,

    • exactement, c’est un aspect cardinal à prendre en considération afin de sauvegarder la cédraie. Le HCEFLCD fait sa part ( dédomagements pour mis en defens, droit d’usage garantie, équipement de ménages en fours améliorés). les citoyens marocains, et les autres structures étatiques doivent aussi faire leurs du…

    • Ecologie.ma

    • Ce ne sont pas des citoyens là, c’est des mafias de Rabat et de Casa.

    • Najima Amlali le truc avec les mafias c’est qu’elles brassent des « profils » de tout horizons. Najima Amlali voici notre édito sur le sujet: http://www.ecologie.ma/les-deuils-de-la-cedraie/

    • Merci. J’ai lu votre article. Puis-je avoir quelque renseignement sur le palais des cèdres à Ifrane? Ce n’est pas un abattage illégal, pourtant c’est un abattage des cèdres encore jeunes. Comment expliquer ce paradoxe?

    • Nous n’avons pas d’informations exactes à ce sujet. cela dit, nous vous invitons à contacter directement Mr le haut commissaire en précisant vos questions lhafi@eauxetforets.gov.ma

  • Bravo

  • « La patrouille des agents des eaux et forêts ont tué, (la nuit alors qu’ils avaient engagé le combat contre un groupe de délinquants) à coups de fusil, un jeune homme de la tribu des Ait Amou Laissa. Marié et père d’un enfant en bas âge, il laissera derrière lui sa femme, enceinte. » Oui je me rappelle de cette cruauté, (ce n’était pas la nuit comme c’est dit plus haut, j’ai vu la photo, je m’en rappelle très bien) car on pourrait facilement tirer sur un citoyen que de le faire sur les tetes des mafieuses, que le faire sur la tete de cheikha Mouza et de tous les responsables qui ont approuvé ce projet.

    • les confrontations entre forestiers et délinquants sont toujours risqués. aussi bien pour les contrevenants que pour les forestiers. c’est une guerre. et c’est souvent à cause de la rareté de la ressources et des convoitises de tout bord. c’est dramatique et les solutions doivent venir de tout les intervenants. pour ce faire, une volonté politique en haut lieu doit porter le projet d’ameliorer la condition des ayants droits , du reboisement, mais aussi des forestiers. quand à la veille, meme les citoyens doivent s’y impliquer et le cas échéant: DÉNONCER.

  • Un combat important qu’il faut mener avec acharnement car vital pour le climat, la faune, la flore et les êtres humains. Merci de votre activisme positif.

  • nasraddine

    Bon courage ajoute Stati sur la liste des braconniers