Azrou: un papillon aux allures de colibri

« Non, ce n’est pas un colibri ! C’est un Lépidoptère Hétérocère de la famille des Sphingidés : le Moro-Sphinx (Macroglossum stellatarum). Moyen Atlas occidental, région d’Azrou (Tigrira), ce 16/05/17 »

C’est la photo et le commentaire de Mr Jacques Franchimont, scientifique et membre du Groupe Ornithologique du Maroc. Cette belle créature en vol stationnaire butinant le nectar d’une carduacée acaule, ressemble à première vue à un colibri d’Amérique (qui est un petit oiseau d’Amérique).

C’est pourtant un papillon!

Moro-sphinx
Moro-Sphinx (Macroglossum stellatarum). Moyen Atlas occidental, région d’Azrou (Tigrira), ce 16/05/17. -© Jacques Franchimont-

 

Le Moro-Sphinx est appelé également sphinx du caille-lait en référence à la plante hôte dans laquelle il pond ses œufs.

Sa chenille se développe ensuite sur ces plantes. D’abord vert pâle rayé de blanc, elle devient peu à peu brune rayée de jaune.

La nymphose s’effectuera ensuite dans la terre ou sous des tas de feuilles mortes. La chrysalide met un mois à se développer avant de se transformer en imago.

est un papillon qui migre sur de longues distances. Le Moro-Sphinx se trouve dans toute l’Europe du Nord jusqu’au Japon. On le trouve également en Afrique du Nord.

Il fait partie des papillons les plus rapides! Il peut attendre jusqu’à 50 km/h. Bien que ressemblant plutôt à un papillon de nuit, le Moro Sphinx est diurne.

Dans le même genre, un autre type de sphinx que Mr Franchimont avait photographié (datant du 15/07/12 sur les hauteurs d’Azrou également): un Sphinx livournien (Hyles livornica):

Sphinx livournien (Hyles livornica) photographié sur les hauteurs d’Azrou le 15/07/12. © Jacques Franchimont
  • Christian Philippe LE Bail

    Comme des dizaines d’autres espèces, joie de mon enfance, ce papillon était partout au Maroc il y a encore 50 ans et je pense me souvenir que c’est lui qui faisait un bruit rond et doux en battant des ailes et il se déplacait par saccades? Comme les autres on n’en voit plus!