Aires protégées au Maroc (Vidéo HCEFLCD 2016)

 

Le HCEFLCD a publié sur son compte Youtube une vidéo institutionnelle sur les aires protégées au Maroc. Informations générales et quelques actualités 2016 à y découvrir…

Les ressources naturelles dont dispose le Maroc sont certes d’une grande qualité, mais restent fragiles et nécessitent des efforts soutenus pour leur préservation. A cet égard, plusieurs actions menées pour la conservation et l’utilisation durable de la biodiversité : Le Plan Directeur des Aires Protégées, élaboré en 1996, avait identifié 154 Sites d’Intérêt Biologique et Ecologique (SIBE) classés pour leurs valeurs écologique, scientifique, socio-économique ou patrimoniale, en proposant le classement en parcs nationaux d’une dizaine d’entre eux. Répartis sur une superficie de 2,5 millions d’ha, ces SIBE représentent presque la totalité des écosystèmes naturels du pays. De 1942 à 1991, le Maroc a créé quatre parcs nationaux : le Toubkal en 1942, le Tazekka en 1950, le Souss-Massa en 1991 et l’Iriki en 1994. En 2004, quatre autres parcs nationaux ont été crées : AI Hoceima, Talassemtane, Ifrane, Haut Atlas Oriental. En 2006, le premier parc national saharien du Royaume a été créé ; le Parc National de Khnifiss. En 2008, le Parc National de Khénifra a été crée portant ansi le nombre total des aires protégées au Maroc à 10, dont la superficie globale s’élève à environ 810.400 ha. En plus de ce réseau de parcs nationaux, le Maroc s’est doté de trois Réserves de Biosphère, qui viennent promouvoir des solutions réconciliant la conservation de la biodiversité et son utilisation durable. Il s’agit de : La Réserve de Biosphère de l’Arganeraie La Réserve de Biosphère des Oasis du Sud du Maroc. La Réserve de la Biosphère Intercontinentale de la Méditerranée. Concernant les zones humides, quatre sites ont été classés sites Ramsar en 1980. Il s’agit du Réserve de Merja Zerga, Réserve de Sidi Bou Ghaba, Réserve de la lagune de Khnifiss, Réserve du lac Aguelmame Afenourir. En 2005, vingt autres sites ont été inscrits sur la liste Ramsar.