Ibis chauve: record de reproduction en 2014

L’ibis chauve Geronticus eremita fait l’objet d’un programme de suivi qui a débuté en 1994 et qui vise à étudier la dynamique de sa population.La taille de la population dans la région Souss-Massa a été estimée à 512 ibis à la fin de la saison de reproduction de 2014.

 

Ce programme, qui depuis 2008, s’inscrit dans le cadre du Plan d’Action National pour la Conservation de l’Ibis chauve (PANIC), inclut le suivi de la reproduction des ibis dans la région de Parc National de Souss-Massa et celle de Tamri.

 

Northern Bald Ibis
Colonie d’Ibis chauve, falaise de Tamri, janvier 2014 (Ph Rachid Khamlichi)

L’objectif est d’évaluer les principaux paramètres de reproduction, à savoir le nombre de couples nicheurs, le nombre de jeunes à l’envol, la productivité mais aussi d’identifier les principaux problèmes rencontrés par les oiseaux le long du processus de reproduction, tel que la prédation, les dérangements…
Les informations collectées, depuis le lancement du programme de suivi de la population des ibis dans la région de Souss-Massa, représentent une base de données consistante qui permet de tracer l’évolution du potentiel reproducteur et de la productivité, sur une période de 20 ans. *

Ibis
Ibis chauve (Ph: Ecologie.ma/OA )

Tous les paramètres de reproduction de l’année 2014 (nombres de couples reproducteurs, poussins à part entière, la survie des poussins, productivité) ont légèrement augmenté par rapport à la saison de reproduction de 2013 et avec les saisons précédentes.

Au cours de 2014, un nombre record de 115 couples reproducteurs a été enregistré. Ces couples ont produit 192 poussins (la productivité = 1,6 poussin / paire). La taille de la population dans la région Souss-Massa a été estimée à 512 ibis à la fin de la saison de reproduction de 2014.

Il convient de noter que, malgré une productivité annuelle de 100 poussins, la taille de la population dans le parc national de Souss-Massa et à Tamri n’a pas connu une augmentation significative en raison de la dispersion postnuptiale qui touche une partie de la population.Ceci est confirmé par les observations de groupe d’Ibis chauve en dehors du territoire du PN de Souss-Massa et de Tamri, en particulier à Imessouane à Sidi Kaouki, et au nord de Tamri. Il devient donc nécessaire de surveiller les mouvements de dispersion, par le moyen d’opérations de baguage et de télémétrie par satellite, pour localiser les différents sites utilisés par ces oiseaux.

Le rapport complet est disponible sur ce lien : Rapport sur la reproduction de l’Ibis chauve Dans la région de Souss-Massa verser la saison 2014 (PDF). **

Bald Ibis breeding 2014

 

Sources: le site de GREPOM / BirdLife Maroc* / Moroccanbirds.blogspot.com ** (traduction)
Ecologie.ma vous est offert par Maroc Ecologie: votre référence pour les formations, communications et conseils dans les domaines de l'Environnement eu du Patrimoine Naturel.

Voir aussi

rural

Développons le rural, mais ne le dénaturons pas ! (édito)

L’heure est au rural ! Le Maroc semble vouloir amorcer une nouvelle tentative de dynamiser ses …

Cap blanc

Cap blanc: 68 bébés phoques nés cette année! (vidéo)

La colonie de phoques moines qui évolue au large de la péninsule de Cap Blanc …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.