Ibis Chauve : la famille s’agrandit

Des scientifiques marocains ont découvert de nouveaux sites de reproduction de l’Ibis chauve en dehors de la zone connue où ses populations étaient confinées jusqu’à présent. Selon une étude à ce propos, cette découverte suggère une extension de l’aire de répartition de l’Ibis chauve le long des côtes atlantiques.

 

 Une publication scientifique faite par des auteurs affiliés à plusieurs universités* et structures* de recherche basées au Maroc annonce la découverte de deux nouveaux sites de reproduction de l’Ibis chauve.

L’ibis chauve qui était jadis présent sur une aire de répartition qui s’étendait jusqu’en Syrie, avait vu ses effectifs mondiaux chuter jusqu’à ne plus se maintenir qu’au Maroc. « Les sites de reproduction connus sont presque restreints au parc national de Souss-Massa et à la région de Tamri sur la bande côtière de l’Atlantique au Maroc, au sud et au nord, jusqu’à la ville d’Agadir » précisent les scientifiques.

Des observations d’Ibis chauve en dehors de cette aire restreinte avaient déjà été signalées par le passé, mais cette fois les scientifiques ont découvert de nouveaux sites de reproduction en dehors de la zone initiale connue.

« Au cours de la saison reproductive de 2017, nous avons découvert deux nouveaux sites de reproduction avec au moins trois nids actifs confirmés incubés par des adultes dans deux falaises côtières distinctes » peut-on lire dans le rapport de l’étude.

Les auteurs annoncent également l’observation d’un nouveau groupe constitué d’une quinzaine d’Ibis qui évoluent au bord du littoral nord de la zone de reproduction connue dans le sud-ouest du Maroc.

Le programme de conservation de l’Ibis chauve serait manifestement en train de réussir puisque les données collectées suggèrent une extension actuelle de l’aire de reproduction de ces espèces reliques le long de la côte atlantique marocaine…

Ibis à Larache
Ibis chauve (photo : Imad Yassine)

*Les auteurs de l’étude « New Breeding Sites of the Critically Endangered Northern Bald Ibis Geronticus Eremita on the Moroccan Atlantic Coast » parue sur le « International Journal of Avian & Wildlife Biology » sont affiliés aux:

Department of Biology, Faculty of Science, Ibn Zohr University, Morocco
GREPOM-Birdlife Maroc, Morocco
Souss-Massa National Park, High Commissariat for Water and Forests and Desertification, Morocco
Department of Biology, Faculty of Sciences, Cadi Ayyad University, Morocco
Department of Animal Biology and Physiology, Institut Scientifique, Mohammed V University, Agdal-Rabat, Morocco