incendies

Incendies de forêts au Maroc: bilan 2012

Depuis le début de l’année et à la date du29août 2012, 326 incendies de forêts ont été déclarés au niveau national touchant une superficie de 3406 ha. Cette superficie est repartie en 1084 ha de formations arborées et 2322 ha d’essences secondaires, de tapis herbacé, d’Alfa et de jeunes plantations.

incendie-
En termes de répartition géographique des superficies touchées, la région de l’Oriental (Nador, Berkane et Taourirt) arrive en première place avec 44 départs de feu et 1866 ha brûlés, suivi du Sud-Ouest (Agadir, Taroudant et Chtouka Ait Baha)  avec 13 départs de feu touchant 630 ha et du Rif (Chefchaouen, Tétouan, Tanger, Larache et Ouazzane) avec 156 départs de feux et 611 ha incendiés.

L’analyse de l’historique des incendies des forêts durant la dernière décennie pour la même période allant de janvier à août de chaque année, fait ressortir une grande variabilité interannuelle en termes de superficies forestières touchées par les feux de forêts. Les pics enregistrés sont ceux des années 2004 et 2010, avec respectivement 7226 ha et 4861 ha incendiés.

Pour l’année 2012, plus de 68% de la superficie parcourue par les incendies est composée de formations non boisées. Ceci constitue une bonne performance par rapport aux pays de la région et dénote jusqu’à présent de l’efficacité du processus d’alerte et de la réactivité du dispositif de lutte mis en œuvre par l’ensemble des partenaires  à savoir : le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification, le Ministère de l’Intérieur, la Gendarmerie Royale, la Protection Civile, les Forces Armées Royales, les Forces Auxiliaires, les Forces Royales Air, les Autorités et les Collectivités locales.
En dépit de ces résultats positifs, il n’en reste pas moins que statistiquement les périodes critiques ne sont pas encore totalement écoulées, du fait qu’au fil des années la majorité des grands incendies de forêts ont été enregistrés durant la 2ème quinzaine d’août et le début du mois de septembre.
Il convient de rappeler que le programme d’action de prévention et de lutte contre les incendies de forêts au titre de l’année 2012 s’articule autour des trois composantes suivantes :
I- le renforcement de la prévention à travers la sensibilisation et la réalisation des travaux d’équipement et de traitement des forêts. La sensibilisation du grand public aux risques et impacts des incendies de forêts, à travers tous les supports médiatiques, est une action importante lorsqu’on sait que la quasi-totalité des points de feux, résultent de l’action de l’homme, soit par imprudence, soit intentionnellement. Il faut signaler à ce titre que 99% des incendies sont d’origine humaine ;
II- la détection, la cartographie de prévision du risque, le prépositionnement des équipes, l’alerte précoce par la mise en place d’un réseau de guetteurs et de patrouilles au niveau des zones sensibles ;
III- l’opérationnalisation du dispositif d’intervention terrestre et aérienne contre les feux de forêts.
La stratégie d’intervention repose sur un système, gradué à trois niveaux d’intervention.
Le premier niveau repose sur une gestion rapide, et une prise en charge du départ de feux par les services du Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification, moyennant des véhicules de premières interventions (V.P.I) et les éléments de la Protection Civile.
Le deuxième niveau est renforcé, en cas de besoin, par le recours aux avions bombardiers (Canadairs) et Turbo Trush possédant respectivement des capacités de 5 tonnes et de 3 tonnes pour étouffer les feux à leur naissance et aussi par le renforcement de la mobilisation des équipes au sol pour circonscrire le feu, protéger les populations, les biens et les équipements sensibles. Si le feu est d’importance plus grave, les avions C130, interviennent au 3ème niveau en appliquant des produits retardant pour empêcher ou retarder la progression du feu et permettre aux équipes au sol de maîtriser les foyers actifs.
Grâce aux efforts déployés par les différents intervenants en matière de prévention et de lutte contre les incendies de forêts, le nombre d’incendie et la superficie parcourue jusqu’à présent demeurent limités par rapport aux années antérieures. Toutefois, le dispositif estival de veille et d’intervention reste toujours à son niveau maximal de mobilisation et d’alerte.
Ecologie.ma vous est offert par Maroc Ecologie: votre référence pour les formations, communications et conseils dans les domaines de l'Environnement eu du Patrimoine Naturel.

Voir aussi

forestiers

Cédraie et forestiers: rien ne va plus!

Face à une transition administrative qui s’éternise et une direction tricéphale, les forestiers du Royaume …

animaly

Saisie de perroquets au salon des animaux de Casablanca

Le 25 janvier, le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.