Appel à contribution pour identifier les 100 questions vitales pour la conservation en Afrique du Nord

Vous avez une expertise concernant la Conservation de la Biodiversité Méditerranéenne en Afrique du Nord? Votre contribution est sollicitée par la Society for Conservation Biology (SCB) afin d’identifier « les 100 Questions de Haute Importance pour la Conservation de la Biodiversité Méditerranéenne en Afrique du Nord »!

 

  La région méditerranéenne est un hotspot de biodiversité confronté à de multiple menaces environnementales et défis socio-économiques. Les chercheurs, qui jouent un rôle clé dans l’apport de solutions pour la conservation de la biodiversité, doivent également être capables de répondre aux questions qui intéressent les législateurs et les gestionnaires territoriaux. Par conséquent, identifier les questions les plus fréquemment posées et auxquelles le besoin de répondre se fait pressant car la formulation de ces réponses est essentielle pour guider la recherche scientifique, d’une manière qui optimise la protection de la nature, tout en répondant aux attentes sociétales.

Le projet « 100 questions de recherche prioritaires »

 La Society for Conservation Biology (SCB) -dans le cadre d’une initiative conjointe des sections africaine et européenne- cherche justement à identifier les « 100 questions de recherche prioritaires », dont les réponses pourraient augmenter les chances de succès des actions de conservation ciblant la biodiversité Méditerranéenne au nord de l’Afrique (Maroc, Algérie, Tunisie, Libye et Egypte).

L’objectif de cet exercice est d’identifier les questions auxquelles les réponses auraient une grande probabilité d’augmenter le succès des actions visant à la conservation de la diversité biologique dans la région Méditerranéenne de l’Afrique du Nord. Les résultats obtenus seront comparés aux questions prioritaires identifiées dans les pays Méditerranéens au sud de l’Europe.

Suivant une adaptation de l’approche développée par William J. Sutherland, les questions sont recueillies, d’une manière anonyme, auprès de spécialistes issus de divers types d’institutions (universités, bureaux d’études, associations etc.) et ayant une expertise dans la région. Les participants sont sollicités par des moyens variés, comprenant e-mails d’invitation, appels téléphoniques, rencontres en personne etc. Pour ceux qui optent pour les outils en ligne, les consultations se font essentiellement via le formulaire intégré au site Web du projet.

Classées par thèmes, les questions collectées seront organisées, reformulées si nécessaire, et discutées avec un comité d’experts. La liste finale, composée de 100 questions de recherche, sera comparée à celle obtenue dans les pays Méditerranéens du sud de l’Europe. Enfin, un article sera rédigé, en vue d’être publié dans une revue scientifique internationale, évaluée par des pairs et libre d’accès.

Pour participer à la formulation des questions, il faut remplir le formulaire publié sur le site du projet. Voici quelques indications:

1) Dois-je formuler une « question » est ce aussi possible de formuler une thématique, sans forcément lui donner la forme d’interrogation? »

L’idéal serait de formuler des interrogations. Si le fait d’énoncer une question présente des difficultés une phrase pour donner une idée sur les besoins pour la conservation suffira. Dans tous les cas, les contributions qui ne remplissent pas les critères de Sutherland seront reformulé par l’équipe du projet.
 
2) Est ce que l’ordre des questions doit se faire par ordre priorité? »
 
Les contributions à rentrer ne sont pas numérotées par ordre de priorité. Les participants doivent seulement fournir les questions/interrogations qui leur semblent importantes. Le classement se fera plus tard par un comité d’experts.
 
3) Faut-il formuler des « questions » globales ou est ce qu’il est préférable d’être spécifique?
 
Les questions à portée large sont les bienvenues, mais plus c’est spécifique, mieux c’est.
 
4) Est ce qu’on pourrait aussi formuler des questions liée à la conservation mais qui sont plutôt de l’ordre de la sociologie et/ou de l’économie…
 
 Les questions pluridisciplinaires sont incluses. Il y a une case dans les thèmes à cocher pour la gouvernance, la participation du public et les sciences sociales. Vous pouvez nommer d’autres thèmes dans la case « Autres » (domaine médical, économique etc.).