L’Observatoire marin d’Al Hoceima franchit un nouveau cap

Vendredi s’est déroulé l’Atelier de mise en œuvre et d’échange sur le programme national de l’Observatoire Marin d’Al Hoceima. Organisé par le Haut Commissariat des Eaux et Forêts, et l’Association AGIR, l’événement est financé par la Fondation MAVA, le M2P Trust Fund (qui rassemble entre autres la Fondation Albert de Monaco et FEM France) et l’Union Européenne.

Zouhair Presentation.jpg

Observatoire marin d’Al Hoceima. C’est le nom donné au projet de monitoring et de recueil des données liées au climat, à la fluctuation de la météo et de la biodiversité dans la vaste zone maritime méditerranéenne de la région. Dans sa première phase, le projet a été principalement géré par l’association AGIR. La deuxième phase elle, prévoit de raccorder l’Observatoire à un réseau de 9 autres Observatoires méditerranéens en le dotant de plus de moyens techniques et en impliquant plus d’acteurs concernés.

C’est pour lancer cette deuxième phase que l’association AGIR a organisé vendredi à Al Hoceima un atelier en partenariat avec le Haut Commissariat aux Eaux et Forêt et à la Lutte Contre la Désertification, le M2P Trust Fund, la Fondation MAVA, et l’Union Européenne (à travers le projet ODYSSEA). L’objectif de l’événement a également été de mettre en exergue les rôles des acteurs centraux et locaux afin de diffuser les visions et les stratégies en vue d’une mise en œuvre opérationnelle et commune de l’Observatoire marin d’Al Hoceima.

Ainsi, étaient présents dans l’événement divers acteurs dont des représentants de l’Institut National de Recherche Halieutique (INRH), le secrétariat d’état chargé du développement durable, la gendarmerie royale, la Faculté des sciences techniques d’Al Hoceima, l’office national des pêches, la province d’Al Hoceima et le conseil régional de Tanger. 

Lors de cet atelier, M. Zouhair Amhaouch, chef de la Division des Parcs et Réserves Naturelles, a présenté le projet de l’Observatoire marin d’Al-Hoceima ses vision, défis et perspectives et a invité tous les partenaires à rejoindre les efforts pour l’opérationnalisation de l’Observatoire. 

Mme El Jarmouni  représentante du service des Aires Marines Protégées (AMP) a pour sa part présenté la Stratégie du Département de la Pêche Maritime relative aux AMP au Maroc. Mr. ELASRI Abdellah Chef du service de la formation maritime et des gens de la mer et du sauvetage au sein du Département de Pêche Maritime a présenté le Programme d’encadrement, d’accompagnement et de vulgarisation sur la gestion intégrée des Aires Marines Protégées au profit des pêcheurs au Maroc et a proposé la formation au sein de l’Institut des Technologies de Pêche à Al-Hoceima .

Mr. Ouaamari Najib chef du centre de l’Institut National de Recherche Halieutique (INRH) Nador a quant à lui présenté le programme de contribution de l’INRH au sein de l’Observatoire marin d’Al Hoceima  et l’intérêt des synergies entre les différents projets et leurs acteurs.

Mr. Houssine Nibani, président de l’association d’AGIR a présenté le programme d’AGIR 2017-2022 au sein de l’Observatoire marin d’Al Hoceima , et qui inclu : le projet financé par la Fondation Mava sur la conservation de la biodiversité et des fonctions des écosystèmes à travers la promotion de la gestion et de l’utilisation durable des ressources naturelles de la mer d’Alboran du sud ; le projet ODYSSEA “Operating a network of Integrated Observatory Systems in the Mediterranean Sea” ainsi que le projet  de soutien par l’Association pour le Financement durable des AMP de Méditerranée à la démarche de gestion concertée du Parc National d’Al Hoceima.

La Présentation des programmes de l’Agence de promotion et de développement du Nord (APDN) sur le Parc National d’Al Hoceima, état des lieux et projection sur l’Observatoire marin d’Al Hoceima a été faite par Monsieur Lamrini de l’équipe de la coordination du projet d’appui aux dynamiques de développement intégré dans les territoires ruraux du nord.

Mr. Hicham Bouziane responsable de la division rurale au conseil régional Tanger Tétouan Al Hoceima a apporté sa contribution en présentant la vision de la région sur le développement rurale et plus particulièrement les zones littorales. Mr. Bouziane a aussi dévoilé le programme de la région au sujet de la déprédation du grand dauphin.

Driss Latif délégué de l’Office de Développement et de Coopération (ODCO) a souligné l’importance de la dimension humaine et l’importance des coopératives de pêche dans la gestion durable des ressources marines. Mr El Amrani en sa qualité de représentant du ministère chargé de l’environnement a exposé l’Expérience de l’observatoire environnemental à Tanger, et manifesté son intérêt pour le partage des méthodes de travail grâce aux Normes Ouvertes pour la Conservation de la Nature déjà utilisés par AGIR et le HCEFLCD.

La prochaine étape prendra la forme d’un Atelier dédié aux groupes thématiques sur le thème de la Mise en œuvre d’un programme d’échange et de mise en relation des programmes actuels et futurs de l’Observatoire marin à Al Hoceima où seront présenté les résultats suivant la méthodologie des Normes Ouvertes pour la Conservation de la Nature.

L’observatoire marin d’Al Hoceima, unique en son genre, permettra grâce à l’implication de tous les acteurs et à sa connexion au réseau de 9 autres observatoires méditerranéens de fournir un outil performant pour le suivi en temps réel des fluctuations météorologiques nourri par le déploiement d’une batterie de divers détecteurs et raccordé au satellite européen Copernic (Projet ODYSSEA).

A terme, l’observatoire augmentera ses capacités techniques et technologiques afin d’alimenter les divers acteurs concernés de données fiables et s’intégrera dans les méthodes de travail selon la norme Open Standards notamment pour les objectifs de monitoring et de conservation de la biodiversité marine de la région.

 

Odussea 2
Lors de cette rencontre a été créé un Comité de Suivi projet (PH: DR)