Pêche
La convention internationale sur la lutte contre la pêche illicite engage le Maroc à renforcer le contrôle au niveau de ses ports. Des opérations d’inspection doivent être menées pour vérifier la provenance du navire et la nature de l’activité. Il s’agira aussi de vérifier si le poisson à bord a bien été pêché dans les conditions prévues par l’autorisation d’entrée au port.

Pêche: les navires russes autorisés à pêcher de nouveau

Pêche: la Commission des Affaires étrangères au Parlement marocain vient de valider l’accord de coopération signé en février 2013 à Agadir (Sud du pays), entre le Maroc et la Russie en matière de pêche maritime.

bateau-peche-russe

Il s’agit d’un nouvel accord de coopération d’une durée de quatre ans, le sixième du genre depuis 1992. L’accord définit les principes de coopération relatifs à la préservation de la richesse halieutique nationale et son exploitation, ainsi que les conditions de pêche pour les bateaux russes. Il a ainsi été convenu de permettre à une flotte de 10 navires russes de reprendre leurs activités de pêche dans les eaux marocaines, alors que les armateurs russes s’acquittent d’une contrepartie financière représentant le droit d’accès à la ressource.

Cette compensation financière annuelle, instaurée pour la première fois en 2011, a été augmentée à hauteur de 100% en ce qui concerne l’accès à la ressource et de 40% en ce qui concerne les captures. L’on parle de 100.000 tonnes de poissons marocains pour une contrepartie financière de 5 millions de dirhams (1 dollar=8 dirhams) en plus de droits annuels estimés à plus de 1.100 dollars la tonne.

La partie marocaine détermine annuellement les composantes de pêche selon les types, les zones de pêche et les prix référentiels, ainsi que le nombre et le genre de bateaux autorisés à pêcher. Les navires russes sont tenus d’embarquer en permanence un effectif de 16 marins marocains contre 14 dans l’ancien accord. De même, un observateur scientifique est également embarqué en permanence pour le suivi et le contrôle des activités de ces navires en mer.

Préalablement à l’entrée de ces navires dans les zones de pêche, ils effectuent une visite technique dans un port marocain pour contrôler leur conformité aux dispositions techniques de l’accord. La vérification du système d’installation et de fonctionnement de la balise permet la surveillance par satellite de chaque navire.

Ecologie.ma vous est offert par Maroc Ecologie: votre référence pour les formations, communications et conseils dans les domaines de l'Environnement eu du Patrimoine Naturel.

Voir aussi

requin

Al Hoceima: capture d’un grand requin blanc (vidéo)

Une vidéo publiée le 24 juillet et qui montre un pêcheur traînant un grand requin …

ministere

Les Eaux et Forêts rattachés au ministère de l’agriculture?

Les Eaux et forêts et la lutte contre la désertification viennent de passer sous le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.