Michel Tarrier

Michel Tarrier
Electron libre de l’entomologie française, « cueilleur-chasseur » d’insectes « renouvelables » depuis ma plus tendre enfance, j'ai consacré l’essentiel de ma vie à ma passion et possède à mon actif la découverte de nombreux Coléoptères et Lépidoptères. Eco-entomologiste spécialiste de la Méditerranée occidentale, particulièrement motivé par la conservation des habitats, c'est en 1992 que je me tourne vers le Maroc, terre de contact, montagneuse, méditerranéenne à influences océanique et saharienne, véritable interface entre les faunes paléarctique et africaine, pays le plus favorisé du biome méditerranéen. En collaboration, d'abord et brièvement avec l’Institut Scientifique de Rabat (Université Mohammed V), puis maintenant et durablement avec le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte contre la Désertification, j'explore durant plus de vingt années tous les écosystèmes marocains, ayant déjà consacré plus de trois mille jours aux observations de terrain, avec un million de kilomètres de routes et de pistes parcourues, des milliers de photos, la publication d’innombrables articles scientifiques sur les Lépidoptères de ce pays, ainsi que la gestion d'une banque de données et d'une cartographie complète des Lépidoptères de jour, riche de quelques huit mille références vérifiées et actualisées.

mai, 2018

  • 6 mai

    Les Zygènes du Maroc: richesse et déclin

    Après une trentaine d’années de voyages au Maroc, plus d’un million de kilomètres de routes et de pistes parcourues pour un total de plus de 4000 jours de terrain et la découverte de quelques 300 localités d’intérêt lépidoptérique, dont la plupart ont été suivies, l’auteur dresse un nouvel inventaire taxinomique des Zygènes de ce pays, avec l’indication des plantes-hôtes, des …

mai, 2017

  • 24 mai

    Moyen Atlas: l’agonie du vieil If

    If

    Arboricides en liberté : vous pourriez au moins respecter les vétérans ! Quel vil acharnement de gens minables sur ce bel If (Taxus baccata) multi centenaire dans une forêt du Moyen Atlas (cédraie du Jbel Tarhahat, alentours d’Itzer) !   Les plus précieux écosystèmes forestiers atlasiques renferment des arbustes et des arbres d’une origine paléarctique antérieure aux dernières glaciations : …

octobre, 2015

  • 14 octobre

    Inifife, un écodrame ordinaire

     Avec le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification du Maroc (HCEFLCD), on aura tout essayé !   Prenez de beaux restes écosystémiques, dans ce cas les lambeaux d’une forêt mixte du majestueux Moyen Atlas central, l’un des châteaux d’eau cardinal du Maroc, là où le Cèdre a hélas déjà battu en retraite mais …

septembre, 2015

  • 1 septembre

    Liste et photos des papillons du Maroc

    La liste des papillons diurnes du Maroc comporte des lépidoptères rhopalocères de toutes les familles, Papilionidae, Lycaenidae, Pieridae, Nymphalidae et Hesperiidae.   Merci à Michel Tarrier pour son aimable autorisation à utiliser quelques unes de ses photos, nous vous conseillons d’ailleurs son ouvrage « papillons du Maroc ». Pour avoir plus d’infos et de photos des espèces ci dessous n’hésitez pas à visiter son site internet. Papilionidae Pieridae Lycaenidae …

août, 2015

  • 22 août

    Espèce à part entière ou pas ?

    Parfois, trop souvent, je me dois d’alerter l’administration compétente (oxymore) à propos d’une espèce de papillon gravement menacée et qui n’existe que dans une seule station, une seule localité, un seul habitat qui peut être de surface très modeste, l’extrême de localisation ultime pouvant être inférieure à un hectare, viabilité totale dès l’instant que le papillon dispose de la plante …

avril, 2015

  • 16 avril

    Taanzoult : dérangement de la nidification du Tadorne Casarca

    Naturaliste et Entomologiste chevronné, Michel Tarrier est entre autres, l’auteur du livre « Papillons du Maroc ». Depuis plusieurs décennies il parcoure régulièrement les écosystèmes Marocains. Michel Tarrier a contribué en tant que consultant à un bon nombre de projets pour la réhabilitation la préservation et la valorisation de la biodiversité nationale. Nous relayons ci-dessous l’alerte et les photos qu’il vient de …

juillet, 2014

  • 27 juillet

    Pour des lessives biodégradables à l’usage des habitants des montagnes

      La montagne marocaine est saupoudrée d’innombrables villages encore authentiques où la vie reste claire mais pas les eaux. Pourquoi ? Parce que les femmes qui font leurs lessives dans les cours d’eaux ne disposent que de détergents classiques, toxiques et polluants alors qu’il serait simple et légitime de distribuer, dans les commerces de ces contrées, exclusivement des lessives biodégradables …

septembre, 2013

  • 11 septembre

    Le Maroc, un pays «malade du mouton»

    Paysages défigurés, écosystèmes dénaturés, forêts aux sous-bois dégarnis, biodiversité banalisée, sol écorché, lessivages catastrophiques, destructions irrémédiables, le Maroc est atteint par le surpâturage chronique, le Maroc est «malade du mouton».    Les ravages de ce pastoralisme intempestif induisent une véritable pandémie écologique, un écocide lent, un risque d’extinction massive des plantes et de la faunule débouchant sur une mort biologique …

  • 3 septembre

    Mieux vaut-il secourir que réintroduire ?

    Mieux vaut-il secourir que réintroduire ?…Tout comme il vaut mieux prévenir que guérir. Il semblerait que nous aillons eu quelques difficultés à nous faire comprendre quand il s’agit d’assister des groupes de Magots dont l’anthropisation, quasiment programmée, date de plusieurs décennies. Pour changer de registre, nous aimerions tenter le dialogue concernant les rares colonies encore sauvages du même Magot et …

juillet, 2013

  • 31 juillet

    Quelques dates de la bio-histoire du Maroc

      Paléolithique Moyen (il y a environ 150.000 ans) Cueilleurs et chasseurs circulent facilement de l’Atlas au Niger, dans le Sahara qui constituait alors une vaste savane habitée d’éléphants, de grand fauves, d’hippopotames et de myriades… de Papillons. 3000 ans avant J.-C. Assèchement progressif du Sahara converti en désert. Le « Maroc », sa flore, sa faune et sa population humaine sont …

  • 29 juillet

    Le papillon le plus rare du Maroc part en fumée

    La Zygène Ibère – Le biotope de ce papillon unique fut saccagé par le parcours d’une quantité surnuméraire de moutons et de chèvres. Aujourd’hui, le site qui supporte les derniers effectifs du précieux lépidoptère est voué à la production de charbon de bois ! La splendide Zygène Ibère, de son nom latin Zygaena nevadensis, a été découverte au Maroc dans …

Maroc Écologie

GRATUIT
VOIR