Archives de Tag: Fiche de vulgarisation

La gazelle de Cuvier

La gazelle de Cuvier est endémique du Maghreb. Elle y vit depuis le Maroc à l’ouest jusqu’à la Tunisie à l’est. Cette espèce vit préférentiellement dans les terrains accidentés. Depuis les collines et autres petits reliefs, aux forêts claires et steppes de la lisière nord du Sahara. C’est une des rares espèces du genre à produire fréquemment des jumeaux. Dans …

Lire plus »

Le Fennec

  Le Fennec(Vulpes zerda) ou renard des sables du Sahara est un mammifère cousin du renard qui vie dans les steppes et déserts nord Africain, sur une aire de répartition s’étend du Maroc à l’ouest aux abords de l’Arabie à l’Est. Il creuse son terrier dans le sable ou dans des crevasses rocheuses. Le fennec est un animal nocturne très bien adapté à son environnement. …

Lire plus »

Le sloughi du Maroc

Le sloughi ou lévrier berbère est un Lévrier originaire d’Afrique du Nord.   Il est utilisé pour la chasse et la garde de troupeau. Cette race étant très ancienne, il est difficile d’en connaître l’origine exacte. Ses ancêtres sont peut-être les Lévriers de l’Égypte ancienne et de l’Afrique ancienne. Présent au Maroc, en Algérie, en Tunisie et en Libye. Actuellement, il …

Lire plus »

Hippocampe moucheté

hippocampe

  L’hippocampe moucheté est un étrange poisson osseux dont l’air de répartition s’étend du sud de l’Irlande au Maroc. (Canaries, Madères, Açores, Méditerranée, mer Noire.)   La tête est perpendiculaire à l’axe du corps. L’Hippocampe ressemble à un cheval de jeu d’échecs. Le corps est couvert de plaquettes osseuses disposées en anneaux. La tête est souvent surmontée d’excroissances dermiques. D’autres excroissance sont …

Lire plus »

Le Cèdre de l’Atlas

Le Cèdre de l’Atlas (ou Cedrus atlantica) est une espèce d’arbre conifère de la familledes Pinaceae.   Le Cedrus Atlantica, de son nom scientifique, représente une richesse inestimable pour tout le Maroc. Notre pays est la première réserve mondiale de cet arbre. Le cèdre, aux côtés du chêne vert, du caroubier, du genévrier ou encore du thuya, constitue non seulement un patrimoine naturel, réserve d’oxygène et refuge de 300 …

Lire plus »

L’Oyat (Semar Lbhar)

 L’oyat (Ammophila arenaria en latin, Semar Lbhar en darija) est une espèce de plantes vivaces de la famille des Poacées. Elle croît dans les terrains sablonneux grâce à un système racinaire très profond. Elle a notamment été utilisée pour fixer les dunes littorales.   C’est une plante vivace (pouvant vivre plusieurs années), aux tiges raides qui peuvent atteindre 120 cm. …

Lire plus »

La tourterelle des bois

. La Tourterelle des bois (Streptopelia turtur, Linnaeus 1758) est une espèce d’oiseau appartenant à la famille des Columbidae.     Chez cette petite tourterelle, les deux sexes sont identiques. La tête et la calotte sont gris-bleu. Les plumes de l’arrière du capuchon et de la nuque présentant souvent de vagues bordures brunes. Les côtés du cou portent des raies …

Lire plus »

Gypaète barbu

Gypète

Le Gypaète barbu ( Gypaetus barbatus ) est extrêmement rare et considéré comme en danger critique au Maroc. La taille de sa population marocaine est très petite (quelques couples). Les menaces d’empoisonnement et de perturbation qu’elle subit, menacent sérieusement la survie de l’espèce dans son aire de répartition marocaine.     C’est la seule espèce du genre Gypaetus. Il appartient à l’ordre des Accipitriformes et …

Lire plus »

Le chat des sables

Le chat des sables (Felis margarita), est appelé aussi chat du désert, chat du Général Margueritte ou chat de Margueritte. Il vit dans les régions désertiques du Maroc, d’Algérie, de Tunisie, de Libye, d’Égypte, du Soudan, du Niger, d’Arabie saoudite, du Qatar, d’Oman, du Yémen, d’Iran, du Pakistan, de Turkménistan et d’Ouzbékistan.   Il est l’une des plus petites espèces de …

Lire plus »

Le dragonnier « Ajgal »

C’est une espèce emblématique des îles Canaries où elle a presque presque disparu des milieux naturels. Elle est également présente à Madère et aux îles du Cap-Vert. Elle existe également au Maroc à travers un sous-espèce spécifique et unique. On avait longtemps pensé qu’elle était endémique de la Macaronésie, jusqu’à la découverte en 1996 d’une population sauvage dans la partie …

Lire plus »

Outarde barbue

  C’est la plus grande des outardes et probablement un des plus gros oiseaux volants. L’outarde barbue est également appelée grande outarde. Mâles et femelles sont différents. Le mâle porte un dessus roussâtre barré de noir. La tête et le cou sont gris. De grandes plumes blanches, raides, semblables à des poils, ornent les deux côtés du bec. Une large bande …

Lire plus »

L’olivier

Principale espèce fruitière cultivée au Maroc, L’Olivier occupe une surface de 560.000 ha dont 220.000 ha en zone irriguée (Haouz, Tadla, Souss-Massa, Moulouya, Nador, Boulemane, Oujda, El Kelaâ, Marrakech, Chichaoua, Bénimellal Ouarzazate, Tafilalet. Figuig, Essaouira), 200.000 ha en zone de montagne (Chefchaouen, Taounate, Taza, Tanger, Tétouan, Azilal, Khénifra, Al Hoceima), 100.000 ha en zone bour favorable (Sefrou, El Hajeb, Fès, …

Lire plus »

Le Parc National d’lriqui

Le Parc National d’lriqui occupe l’espace entre l’oued Draâ et la retombée Sud de l’Anti-Atlas, dans les provinces de Zagora et de Tata. Le parc est caractérisé par des paysages désertiques typiques du Sud marocain.   En période humide, le lac d’lriqui, zone humide temporaire, constitue un lieu d’escale et d’hivernage de nombreux oiseaux d’eau migrateurs (flamant rose, foulque et …

Lire plus »

Le mouflon à manchettes (oudad)

mouflons

Le mouflon à manchettes (oudad en langue amazighe) est une espèce autochtone des montagnes pré-désertiques des Atlas de l’Afrique du Nord et des régions rocheuses du Sahara qui s’étendent de l´océan Atlantique jusqu’à la Mer rouge. Les données pour le Moyen Orient sont un peu plus confuses.   Actuellement, le mouflon a disparu d’une partie de son aire de répartition …

Lire plus »

Le tadorne casarca

Le tadorne casarca est un gros canard qui porte un plumage entièrement fauve orangé à l’exception de la tête qui est beaucoup plus claire. La transition tête-corps s’effectue par un petit collier noir en ce qui concerne le mâle. Il est absent chez la femelle. Les ailes sont noir et blanc avec un petit miroir vert dans sa partie centrale. …

Lire plus »