Biodiversité

Biodiversité marocaine: alerte aux fourmis exotiques envahissantes! (Podcast)

fourmis envahissantes

Afin d’évaluer la propagation des espèces non indigènes au Maroc, des prospections entomologiques ont été réalisées dans des zones urbaines appartenant à 13 régions marocaines par le Dr. Ahmed TAHERI de Faculté des Sciences d’El Jadida et le Dr. Joaquin Reys-Lopez de la Faculté des Sciences de Cordoue. L’étude publiée dans la revue scientifique Bio One Complete en fin février …

Lire plus »

Tamri: une espèce de fourmi décrite pour la première fois

fourmis

Un groupe de scientifiques dont deux marocains affiliés à l’université de Ibnou Zohr et à l’institut de recherche Agronomique d’Agadir ont publié un article scientifique attestant de la découverte d’une nouvelle espèce de fourmi dans la région de Tamri, Temnothorax tamriensis n.sp.   Après plus de 25 ans de recherche dans le domaine, les entomologistes continuent à découvrir des espèces …

Lire plus »

Région de Guelmim: Harmush sur les traces du caracal (podcast)

Très discret, le caracal fait partie des espèces les plus difficiles à observer. Thomas Lahlafi biologiste franco-marocain engagé avec l’équipe Harmush nous livre en exclusivité les dernières bonnes nouvelles concernant de nouvelles preuves de présence.   Suite aux récentes données de caracal (cf Sidi Imad Cherkaoui, Salim Meghni), de nouvelles données ont pu être récoltées grâce aux expéditions menées par …

Lire plus »

Rabat: atelier maghrébin sur la Conservation des chauves-souris

A Rabat, aura lieu à l’institut agronomique et vétérinaire Hassan II du 2 au 4 juillet prochains, un atelier maghrébin sur la conservation des chauves-souris. Cet atelier soutenue par l’Accord pour la Conservation des Populations de Chiroptères d’Europe (Eurobats) et le PNUE, en collaboration avec l’ASMAPEC a pour objectif de promouvoir la conservation des chauves-souris dans les trois pays du …

Lire plus »

Parution: 7ème fascicule du Livre rouge de la flore vasculaire du Maroc

L’équipe « Flore du Maroc » de l’Institut Scientifique de Rabat présente son septième fascicule du Livre rouge de la flore vasculaire du Maroc.   Ce travail entre dans le cadre de la préparation d’un Livre rouge de la flore du Maroc. Le contexte du projet, la méthodologie appliquée, les objectifs escomptés et les conventions adoptées sont exposés dans le premier fascicule. …

Lire plus »

10 espèces indigènes remarquables du Maroc (sélection)

Vous saviez probablement que l’arganier, l’ibis chauve ou encore le sapin de l’Atlas sont des espèces endémiques/indigènes du Maroc. Il existe cependant beaucoup d’autres espèces et surtout de sous-espèces qu’on ne retrouve nulle part ailleurs sur la face du globe. Seul notre pays est réputé de les héberger. Ci-après une sélection de dix espèces et sous-espèces indigènes remarquables du Maroc… …

Lire plus »

Les 3 pins du Maroc

Le genre Pinus est représenté au Maroc par trois espèces : le Pin d’Alep, le Pin maritime avec deux sous-espèces –moghrebiana qui est endémique du Maroc et iberica qui se trouve surtout en Espagne- et le Pin noir du Maroc.  Le pin est un conifère du genre Pinus, famille des Pinacées. Ce genre, de loin le plus important des conifères, comprend …

Lire plus »

Rabat: une formation pour atténuer les risques d’électrocution des rapaces

À Rabat, le HCEFLCD et l’UICN-Med ont organisé les 14 et 15 mai derniers un atelier de formation sur l’identification et l’atténuation de l’impact des infrastructures électriques sur l’avifaune. En marge de l’évènement une convention a été signée entre le HCEFLCD et la Fondation Européenne pour la Conservation et la Fauconnerie (EFFC).    Depuis 2015, le Haut-Commissariat aux Eaux et …

Lire plus »

Rabat: débat sur la biodiversité au Maroc

Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale de la Diversité Biologique et la célébration des 25 ans d’actions de la Convention des Nations Unies pour la Diversité Biologique, le Réseau Moroccan Youth Biodiversity Network organise un Atelier-Débat intitulé « La décennie de la biodiversité 2011-2020, quels progrès, défis et attentes ? »

Lire plus »

Theropithecus oswaldi: l’autre primate marocain

gelada

Au Maroc, seules vivent deux espèces de primates: l’Homme, et le macaque de barbarie. Cependant, les traces d’anciens âges passés racontent qu’un autre primate avait jadis prospéré dans les territoires qui font notre Royaume d’aujourd’hui. Il était une fois le Theropithecus Oswaldi...    Theropithecus Oswaldi est une  de primates. C’est un proche parent du Gélada actuel (Theropithecus gelada) qui représente …

Lire plus »

Le mérou brun de Méditerranée (Epinephelus marginatus)

mérou

Très recherché par les plongeurs-chasseurs, le mérou brun est l’un des plus gros et plus emblématiques des poissons de méditerranée. L’espèce est commune dans la façade méditerranéenne du royaume. Le mérou brun (Epinephelus marginatus) est l’un des plus gros et plus emblématiques des poissons de méditerranée. Il est également réputé sédentaires et on le rencontrera aisément au sein des espaces …

Lire plus »

L’aigle botté (Hieraaetus pennatus)

aigle botté

L’aigle botté est un rapace diurne de taille relativement petite. Nichant au nord du Maroc, le Moyen et le Haut Atlas, ses populations sont renforcées par les individus européens qui sont visible essentiellement de fin mars à début octobre.    L‘aigle botté (Hieraaetus pennatus) peut se rencontrer sous deux formes: une sombre -la plus répandue- et une claire. Le rapace …

Lire plus »

« Dib » du Maroc: chacal doré ou loup? (table ronde)

Le Pr Hamid Rguibi Idrissi fait partie de l’équipe qui avait été la première à soulever la question de la présence des loups au Maroc. Aujourd’hui encore, les scientifiques et naturalistes ont encore plusieurs questions concernant le statut du chacal doré au Royaume. Afin de présenter les dernières actualités et débattre de la question une table ronde sera organisée le …

Lire plus »

Les Zygènes du Maroc: richesse et déclin

Après une trentaine d’années de voyages au Maroc, plus d’un million de kilomètres de routes et de pistes parcourues pour un total de plus de 4000 jours de terrain et la découverte de quelques 300 localités d’intérêt lépidoptérique, dont la plupart ont été suivies, l’auteur dresse un nouvel inventaire taxinomique des Zygènes de ce pays, avec l’indication des plantes-hôtes, des …

Lire plus »