Biodiversité

Tantan: observation de chat ganté (photo)

M. Abdellah Bouazza herpétologiste et membre de l’association Atheris et du GOMAC a observé et photographié un chat ganté (Felis silvestris lybica) dans la région de Tantan.    L‘observation a eu lieu le 30 mai, à une quinzaine de Km de la ville de Tantan, lors d’une sortie pour un inventaire des serpents organisée par l’association Atheris. Abdellah Bouazza et …

Lire plus »

Fnideq: observation filmée d’un requin pèlerin

requin pèlerin

  Ce matin à Fnideq, des pêcheurs ont filmé un requin pèlerin. Notre correspondant Younes Baghdidi qui est également membre de l’association de plongée sous marine et de protection de l’environnement de Fnideq a partagé cette vidéo avec nous.   Si le pêcheur qu’on entend sur la vidéo semble partant pour capturer le pèlerin, Younes nous a cependant confirmé que …

Lire plus »

L’oreillard d’Hemprich: le cauchemar des scorpions

Non, ce n’est pas un Gremlins, mais un oreillard d’Hemprich (Otonycteris hemprichii). C’est une chauve-souris de taille moyenne, à très longues oreilles caractéristiques qui vit… au Maroc! L’oreillard d’Hemprich est une espèce toute belle avec ses couleurs claires, peu habituelle pour une chauve souris. Elle a une face dorsale et une face ventrale très claires (chamois presque blanc). Son ventre …

Lire plus »

Chat des sables: vers une meilleure conservation au Maroc

chat des sables

La division de protection de la Nature du HCEFCLD en partenariat avec le JZN travaille actuellement à renforcer l’état de conservation de quelques félins prédateurs menacés au Maroc. Le chat des sables sera le premier à bénéficier de mesures de conservation à l’état sauvage.    Jeudi à Rabat a eu lieu au Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à …

Lire plus »

Azrou: un papillon aux allures de colibri

Moro-Sphinx

« Non, ce n’est pas un colibri ! C’est un Lépidoptère Hétérocère de la famille des Sphingidés : le Moro-Sphinx (Macroglossum stellatarum). Moyen Atlas occidental, région d’Azrou (Tigrira), ce 16/05/17 » C’est la photo et le commentaire de Mr Jacques Franchimont, scientifique et membre du Groupe Ornithologique du Maroc. Cette belle créature en vol stationnaire butinant le nectar d’une carduacée acaule, ressemble …

Lire plus »

A l’origine de la cocotte

coq

Ça se balade, ça picore et ça chante au matin. Les poules, les coqs et leurs poussins. Ils sont partout dans nos campagnes jusqu’à en devenir un emblème. Mais savez-vous qu’avant d’élire domicile chez l’Homme, les poules et les coqs vivaient, seuls et bien sauvages? Il était une fois en Inde…   C’est l’oiseau domestique le plus présent chez l’Homme. …

Lire plus »

Trafic de chardonnerets: une menace pour l’avifaune? (étude)

conservation

Une étude publiée lundi dernier sur Nature.com analyse la régression du chardonneret élégant dans son aire de répartition Nord-Africaine. Les auteurs pointent du doigt le braconnage et les nouvelles méthodes sauvages de capture qui impactent les autres espèces d’oiseaux.   Saviez-vous qu’il existe plus de 400 tableaux personnifiant le chardonneret (Stila ou Moknin en darija) comme symbole d’esprit, de résurrection, …

Lire plus »

L’anguille du Maroc : une formidable voyageuse

anguille

L’anguille marocaine est un poisson très remarquable qui peut migrer sur des milliers de kilomètres. Relativement commune dans le royaume, elle devient de plus en plus vulnérable.   L’anguille qu’on trouve au Maroc est la même que celle d’Europe (Anguilla anguilla). Elle n’a que deux autres « cousines » : l’anguille japonaise (Anguilla japonica) et l’anguille américaine (Anguilla rostrata). L’anguille Européenne est une …

Lire plus »

Tanger: clôture de l’atelier de formation pour la lutte contre le trafic des espèces menacées

trafic

Le premier atelier de formation pour la lutte contre le trafic des espèces menacées s’est clôturé vendredi. La formation organisée par le HCEFLCD en partenariat avec le Fond international pour la protection des animaux (IFAW) a été un succès sur plusieurs plans.   Le Maroc a franchi plusieurs étapes dans sa lutte contre le trafic international des espèces menacées. Il …

Lire plus »

Douanes: atelier de formation sur la lutte contre le commerce illégal des espèces sauvages

A Tanger a débuté aujourd’hui un atelier de formation sur la lutte contre le commerce illégal des espèces sauvages. L’évènement organisé par le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification (HCEFLCD) en partenariat avec le Fond International pour la Protection des Animaux (IFAW).   L’objectif principal de cet atelier est d’offrir aux participants la …

Lire plus »

Rapaces: premier pas vers une stratégie nationale de conservation

rapaces

Le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification et le Groupe de Recherche pour la Protection des Oiseaux au Maroc (GREPOM/BirdLife Maroc) en collaboration avec le Centre de Coopération pour la Méditerranée de l’UICN (UICN-Med) ont organisé du 19 au 20 avril 2017, un atelier préliminaire pour l’élaboration d’une stratégie de conservation des oiseaux de proie du Maroc.   …

Lire plus »

Quand le cèdre de l’Atlas fait un ricochet par la Hongrie

Hongrie

Une convention de partenariat portant sur la recherche scientifique dans le secteur forestier, est signé à Meknès, mercredi 19 avril 2017, entre le Maroc et  la Hongrie. Lors de cet événement, le directeur adjoint du centre national de recherche agricole Hongrois M. Norbert Somogyi, a raconté l’histoire du voyage du cèdre de l’Atlas dans la république d’Europe centrale…   Les …

Lire plus »

Les ravages de la chenille processionnaire sur le cèdre: vers un remède «naturel »?

processionaire

  Plusieurs facteurs font pression sur les cédraies, entraînant la réduction des surfaces forestières, la dégradation de la biodiversité et le phénomène de dépérissement du cèdre de l’Atlas. La chenille processionnaire est un « ravageur » qui contribue à affaiblir la santé de la cédraie. Une solution « naturelle » à ce fléau est-elle possible?    C’est une petite chenille, mais aussi petite qu’elle est, elle …

Lire plus »

Le ratel au Maroc persécuté par les apiculteurs (Étude)

ratel

  Le ratel est bel est bien présent dans les écosystèmes marocains. L’animal qui est connu pour son instinct de survie et sa résistance aux prédateurs féroces est complètement à la merci de l’Homme. Une publication scientifique parut en mars, confirme que le ratel vit au Maroc les mêmes menaces qu’il subit dans toute son aire de répartition.   Le …

Lire plus »